Nuggets

Les Nuggets rossent de pâles Celtics : 123 – 107, Manu Mudiay sort la machine à scorer

Nuggets @ Celtics

Allez, merci pour l’accueil messieurs les Celtes. C’était cool.

Source : YouTube

Après un quart-temps, les Nuggets menaient de… 19 points (42 à 23). Emmanuel Mudiay comptait à lui seul plus de points que toute l’équipe des Celtics. Il faut dire que le meneur a envoyé 24 unités à 9/10 au tir dans cette période initiale ! Dans le sillage de son sophomore de poste 1, les hommes de Mike Malone vont pilonner leurs hôtes et rentrer plus de 70% de leurs shoots. D’entrée, Boston ne sait plus où donner de la tête et les verts ne s’en relèveront pas et vont concéder leur première défaite à domicile de la saison. 

Plus qu’une défaite, c’est une véritable fessée que les hommes Brad Stevens ont reçu. De 19 points de retard au bout d’un quart, ils sont passés à 25 au moment de rentrer au vestiaire pour la mi-temps (77-52). SOIXANTE DIX SEPT POINTS, les Nuggets ont marqué 77 points en 24 minutes aux Celtics devant un TD Garden médusé. Car non seulement, Manu Mudiay se lance dans un show offensif comme il nous en peu souvent servi depuis qu’il foule les parquets de la Grande Ligue mais, en plus, ses coéquipiers suivent le rythme. Wilson Chandler par exemple, va nous gratifier de 22 points sur le match en 25 minutes en sortie de banc. Pendant ce temps, les Celtes cafouillent leur basket.

En fait, c’est assez simple, seuls Isaiah Thomas et Avery Bradley parviennent à exister. Le lutin utilise sa vitesse pour marquer en pénétrations ou pour provoquer des fautes qui lui permettent d’entretenir un mince espoir pour les siens en transformant les lancers qui lui sont accordées. Son copain Avery lui, exsite par sa polyvalence statistique principalement. Il score un peu, prend beaucoup de rebonds (11) et distribue 6 offrandes sur le match. Mais la défense n’y est pas du tout. Boston ne parvient pas à tenir sur les extérieurs et se fait manger à l’intérieur par le duo Jusuf Nurkic – Nikola Jokic. Il faut dire qu’en l’absence d’Al Horford et de Jae Crowder, Brad Stevens a du réviser la composition de son frontcourt en titularisant le rookie Jaylen Brown au poste 3 (4 points à 1/7 au tir) et Tyler Zeller au pivot où ne va jamais réussir à peser. En même temps, quand tu rates par deux fois des lay-ups tout seul sous le cercle, ça n’ade pas…

Marcus Smart apportera bien son énergie et son agressivité depuis le banc et en tant que starter au début de la seconde mi-temps mais rien n’y fera. Les Celtics n’arriveront pas à revenir ne serait-ce que sous les 15 points de retard (84-69 à mi-chemin dans le troisème quart). Mais très vite, grâce à Gallinari ce coup-ci, les Nuggets vont reprendre une bonne vingtaine de points d’avance pour ne plus rien lâcher avec un Mudiay qui finira à 30 points à 11/18 au tir dont un inhabituel 3/ derrière l’arc accompagné de 8 rebonds. Le score final affichant “seulement” 16 points d’écart est clairement flatteur pour Boston. C’est dire…

Une défense catastrophiquement permissive et une attaque limitée, les Celtics ont du boulot s’ils veulent se donner les moyens de leurs très grandes ambitions. Nous suivrons tout cela de près tout comme nous surveillerons de cette intéressante équipe de Denver. 

boxscore-nuggets

boxscore-celtics

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top