Kings

Les Kings finissent leur very bad trip à l’Est en gagnant à Toronto : 96-91, la logique est respectée

Kings - DeMarcus Cousins - DeMar DeRozan

Get Back DeMar. C’est DeMarcus le boss.

Source : YouTube / NBA Conference

Le road trip à l’Est des Kings ne restera pas dans les annales de la franchise : quatre défaites, à Atlanta, Miami, Orlando et Milwaukee avant de débarquer la nuit dernière sur le parquet de Raptors très solides depuis le début de saison et toujours très compliqués à faire chuter chez eux. Autant dire tout de suite que ça sentait bon le 5/5. Et bien non ! Courageux et accrocheurs, les Kings ont su profiter d’une escouade canadienne jamais dans le coup pour ne pas rentrer fanny à Sacramento…

Pourtant, à la mi-temps, les Dinos sont rentrés au vestiaire avec 6 points d’avance (50-44) malgré une maladresse parfois flippante et une nonchalance plus qu’énervante sur de nombreuses phases de jeu. Et ils vont revenir sur le terrain avec ce même manque d’envie assez flagrant. Sauf que dans ce troisième quart, leurs hôtes californiens vont durcir le ton et vont montrer leur détermination à repartir du grand Nord avec une victoire. Portés par le duo Rudy Gay – DeMarcus Cousins, les Kings reviennent au score (24 à 16 sur le troisième quart) et passent même devant pour mener 68 à 66 à l’orée des dernières 12 minutes. L’ailier commence à trouver du rythme et finira à 23 points (9/19 au tir) pendant que son pote et pivot caractériel – Mister Boogie – abattra du gros boulot même sans réussite au shoot : 22 points à 7/21 mais 14 rebonds, 4 caviars et 3 contres pour lui.

Mais, à ce moment du match, personne n’est réellement inquiet pour les Raptors. Ils sont chez eux, ils sont derrière au score mais seulement de deux points et essentiellement parce qu’ils shootent mal (35,7% au tir sur l’ensemble de la rencontre). Sauf que ce sont les Kings qui vont le mieux négocier ce dernier quart. Oui, pas la peine de vous frotter les yeux, vous avez bien lu. Matt Barnes apporte sa défense, sa roublardise et 10 rebonds aux hommes de Dave Joerger. Gay et Cousins continuent à assurer l’assaisonnement offensif et, sans que personne ne l’ait vu venir, les Kings se retrouvent à rentrer dans les deux minutes finales avec quatre points d’avance après deux lancers transformés par Gay. DeRozan attaque mollement le cercle, Cousins le scotche. Tout un symbole. Les Raptors ne gagneront pas ce match – qui était largement à leur portée – pour avoir clairement sous-estimé leur adversaire du soir. Et chose assez inhabituelle, les Kings ont su parfaitement tirer profit de la situation eux qui sont plutôt des spécialistes réguliers de la fin de match ratée. Score final : 96-91.

Voici une victoire qui va faire du bien dans les têtes californiennes. Ils vont maintenant retourner dans leur ville pour y recevoir les Pelicans et les Lakers. Deux rencontres à leur portée et qui peuvent leur permettre de rééquilibrer leur bilan. Les Raptors eux, ont montré certainement leur pire visage et vont devoir tout de suite rebondir. Ils seront à Oklahoma City mercredi…

boxscore-kings

boxscore-raptors

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top