Los Angeles Clippers

Les Clippers écrasent les Spurs en déplacement : 116 à 92, une véritable gifle offensive

C’était le match opposant deux des meilleures équipes de la Ligue hier soir, mais au final une seule a véritablement joué sur le parquet : les Clippers ont validé une victoire record à San Antonio.

Record ? Record. Du genre record, record. On va développer tout au long du papier, mais il faut déjà se mettre en tête que ce succès n’était jamais arrivé dans l’histoire de la franchise. Tout simplement car en 160 confrontations avec les Spurs, donc depuis un sacré paquet de temps, jamais Los Angeles était reparti avec un tel écart en sa faveur, un +24 qui traduisait d’ailleurs assez bien l’écart entre ces deux équipes… hier soir. Question de fatigue du côté de San Antonio ? Peut-être bien, après un match la veille chez le Jazz. Mais jusqu’à preuve du contraire, Blake Griffin et ses potes avaient eux aussi dû jouer, sur le parquet de Memphis. Billet enregistré, avion décollé, atterrissage assuré et match démarré, les hommes de Doc Rivers savaient qu’ils pouvaient réaliser un grand coup en battant ceux de Gregg Popovich ce samedi. Et non seulement le gourou texan le savait, mais il pétait forcément un câble dès le début de la rencontre, en voyant ses joueurs totalement abandonner leur propre moitié de terrain pour permettre aux visiteurs de créer une confortable avance. Un énorme total de 39 points concédés dans le premier quart-temps (+15), qui ne s’arrangeaient guère puisque les 34 du second quart-temps filaient définitivement la déprime aux fans du AT&T Center (+18).

Et on parlait de record, justement, il y en avait un autre particulièrement choquant sur ces 24 premières minutes de désert défensif. Avec 73 points encaissés en première période, San Antonio validait la pire performance défensive… de l’ère Popovich, un calvaire qui se ponctuait d’ailleurs par l’humiliation totale de Pau Gasol avec un petit pont signé Chris Paul. Heureusement, le meneur ne terminait pas son action, mais il y avait là un symbole assez fort de cette équipe des Clippers en forme, en confiance, certes battue mercredi par le Thunder mais dans un match qu’elle aimerait rejouer une nouvelle fois. Car pendant que CP3 faisait ses grigris, Blake Griffin agressait l’arceau local sans s’arrêter, l’intérieur terminant avec 28 points dont la grande majorité avant la pause. C’était donc une performance idéale pour DeAndre Jordan et ses potes, car pas trop crevante pour les starters, qu’ils vont pouvoir retenir par la suite pour se souvenir de leur potentiel, et qui leur offre un ticket des plus appréciables. En effet, avec ce dernier succès, c’est bien Lob City qui est désormais en tête de la Conférence Ouest aux côtés du Thunder, le bilan des deux équipes étant de cinq succès pour une seule défaite. On demandera donc à Blake et sa compagnie de continuer ainsi, tandis qu’on ne préférera pas imaginer la gueulante imposée par Pop dans le vestiaire, suite à une telle humiliation…

On avait dit que les Spurs étaient en transition, ils ont battu un record de pauvreté défensive hier soir. Peut-être faudrait-il aussi féliciter les Clippers, dont la cohésion générale semble au top et qui auront à coeur de proposer un vrai match vendredi prochain. Mais où ça ? A Oklahoma City…

couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top