Cavaliers

LeBron James, 10ème meilleur marqueur de l’histoire : à 31 ans, le pire est à venir…?

LeBron James

C’était annoncé, il l’a fait. Avec un panier en transition dès le premier quart-temps face aux Sixers, LeBron est entré dans le Top 10 des meilleurs marqueurs de l’histoire de la NBA : juste flippant…

On savait que ça allait venir tôt ou tard, comme la barre des 30,000 points à venir de Dirk Nowitzki, la fin de série de Stephen Curry à distance ou le premier lancer rentré par DeAndre Jordan. Mais forcément, en le voyant accomplir ce fait ce samedi, on ne pouvait que lâcher un sourire, lui qui marche gentiment sur ses prédécesseurs saison après saison et nous régale depuis bientôt 15 ans. C’est donc à Philly que James a intégré le groupe des 10, celui devant lequel tout le monde se prosterne lorsque la sainteté du scoring est énoncée. Dernière victime de la marche du King ? Un certain Hakeem Olajuwon, qui était pas mal dans son genre à l’époque. Le Dream a été réveillé par un cyborg au pas lourd sur ce début de saison, voulant à tout prix garder son équipe dans une bonne dynamique. Pendant que le pivot légendaire des Rockets avait eu besoin de 1,238 matchs pour atteindre un tel total, LeBron a eu besoin de trois unités seulement (993) et la suite s’annonce assez effrayante. Car pour ceux qui ne l’auraient pas encore lu ici, le rythme maintenu par la machine pourrait lui permettre de devenir 7ème meilleur marqueur de l’histoire… à la fin de cette régulière.

couverture

26,970 points au moment où ces lignes sont écrites, on souhaite donc encore quelques jours de bonheur à Moses et Elvin avant de laisser leur place à BronBron, et ce sans parler du Shaq qui pourrait aussi passer à la trappe. Maintenant, s’il y a une statistique fabuleuse qu’on aimerait retenir, ce serait celle-ci : James est le seul joueur de l’histoire, avec Oscar Robertson, à être dans le Top 20 en points… et en passes. Et c’est ça qui reviendra souvent sur la table, lorsque la carrière du phénomène sera terminée et qu’on débattra pendant des heures sur sa place chez les légendes. Pour dire les choses assez simplement, LeBron ne s’est jamais vraiment focalisé sur le scoring, préférant alterner entre points individuels et mise en avant collective, pour une domination totale. Du coup, si le type termine dans le Top 5 des scoreurs et le Top 10 des passeurs, on fait comment ? Car si Kareem, Karl, Kobe et Mike auront bientôt un nouveau membre dans leur club, ce sera certainement pareil pour Magic, Nash, Stockton et compagnie, dont le Top 10 ouvrira bientôt sa porte à un ailier surdimensionné. On pourrait continuer pendant des heures sur LeBron, sur ses Finales perdues selon certains, sur son arrivée très tôt en NBA qui lui permet ces accomplissements selon d’autres, mais à l’heure actuelle on ne peut qu’applaudir le monstre. Car avoir autant de régularité au fil des années, avec la pression ainsi qu’un corps mis à l’épreuve, et continuer à voir passer les légendes dans son rétro, c’est exceptionnel.

Next stop, les places 9 et 8 donc, en attendant de voir si le Shaq voudra bien bouger ses fesses du septième spot. LeBron ne soufflera que 32 bougies en décembre, et vue sa façon de maintenir son corps et son kilométrage, on pourrait le voir grimper jusqu’au podium en fin de carrière. Just think about it.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top