La Salve de TrashTalk

La salve de TrashTalk #2 : échauffement terminé, on commence à voir les vrais visages

Cavs - Salve

OUCH !

Source : instagram

C’est l’un des nouveaux bébés de TrashTalk cette saison. Un retour chaque samedi sur tout ce qu’il s’est passé ou presque Kevin durant la semaine écoulée, le tout à une vitesse calculée aux alentours de Usain Bolt x John Wall mais puissance douze. Sérieux ou décalé, cette rubrique ravira on l’espère ceux qui n’ont pas forcément le temps ni la force de mettre le réveil chaque nuit. Pas d’image, rien que des mots lancés à grande vitesse et à la louche histoire de rattraper le temps perdu ou bien de revivre en speed les gros dossiers des derniers jours. Allez, on prend notre notre respiration et c’est parti pour le deuxième épisode. Action.

Allez, café.

Tout commence un samedi soir de passage à l’heure d’hiver. Notre cerveau a du mal à comprendre, tout comme il a du mal à comprendre à quel point Jojo Embiid dominera le monde dans quelques années. Tout comme il a du mal à comprendre la défense des Nuggets face à Damian Lillard d’ailleurs. Nous vivons dans un monde où une équipe drivée par Ty Lawson claque des 25-1 aux Wolves de Karl-Anthony Towns, comment voulez-vous qu’on s’y retrouve. Peut-être en appréciant le duel Rudy Gobert / Dede Jordan, aka les esthètes du move au poste. Ou plutôt en se prosternant devant Russell Westbrook et ses futures moyennes de 34/12/12. Tiens d’ailleurs, mais qui va bien pouvoir être élu joueur de la semaine à l’Ouest ? Pas Tony Parker en tout cas, à moins d’un coup de fil de François à Barack. François qui sera d’ailleurs peut-être obligé d’appeler bientôt Rudy Gobert pour le féliciter d’être désormais le sportif français le mieux payé. Appellera-t-il Steven Adams, Gorgui Dieng, Cody Zeller ou Vicky Oladipo ? Beaucoup moins sûr mais en ce dimanche ça négocie dur dur et les dollars pleuvent… et les Warriors pleurent en découvrant les photos de la fête d’Halloween organisée chez Bron-Bron. TrashTalking extrême, et ça j’achète. Et ça ? J’achète. Et la bombe du mardi soir d’ailleurs, est-ce qu’on achète ? Une cérémonie unique pour les awards de fin d’année ? Une idée qui divise… Mais pas l’temps de niaiser car ce soir on joue encore et toujours aux Stazounis. Les Cavs continuent de gagner, les Spurs perdent pour la première fois face à Million Dollar Rudy, le Magic gagne enfin, les Sixers toujours pas, les Pelicans non plus, David Fizdale se prend pour Pop, Joakim Noah rentre au Panthéon du Shaqtin, les Warriors sont désormais à 3-1 et ça fait marrer tout le monde. Maiiiis ça n’est pas aussi drôle messieurs dames que le retour attendu tant attendu du #MercrediPanzani. Et peut-on dire qu’une nuit qui voit les Nets, les Lakers et les Suns battre Detroit, Atlanta et Portland est réussie ? On vous laisse en juger. Tout comme on vous laissera juger des perfs de DeMar DeRozan et John Wall, officiellement candidats au trophée de MVP mais dans la catégorie des humains, ou de Sam Dekker, en PLS depuis un magnifique combo genoux qui brûlent/ballon dans la gueule. Le mercredi ? Un grand oui. Le jeudi ? Warriors-Thunder. Et si Russell s’était pointé déguisé pour se foutre de la gueule de Kevin, c’est bien Kevin qui est reparti avec les dents de Russell en trophée. Semaine presque bouclée, juste le temps de voir les Wizards finir par gagner enfin un match, Damian Lillard priver les Mavs de ce privilège et les Warriors se faire dégommer face… aux Lakers, avec un MVP unanime à 0/10 du parking, un Brandon Ingram qui tape des putback seul dans le désert et un Larry Nance qui marque sans faire exprès. Une dinguerie de plus dans ce monde de fou qu’est la NBA alors reprenez d’un coup votre respiration et… à la semaine prochaine.

Allez, café.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top