Celtics

Petit Jaylen Brown deviendra grand : le rookie est rentré droit dans LeBron hier soir

Jaylen Brown

Le regard tourné vers l’avenir.

Source image : NBA League Pass

Après le match des Celtics à Cleveland ce jeudi, les fans du Massachusetts ne sont pas uniquement repartis avec une défaite. Ils ont aussi vu que le choix de Draft réalisé par Danny Ainge cet été en avait plein dans sa brouette.

De la confiance, en ses capacités, il en a eu depuis longtemps et on le savait. Moins exubérant que la plupart des joueurs de son âge, mais véritable machine athlétique capable de jouer sur plusieurs postes et sans se soucier des répercussions sur son corps, Jaylen recevait un cadeau de début de saison particulièrement piquant ce mercredi. Imaginez plutôt. Vous venez de débarquer en NBA, vous jouez en sortie de banc, mais celui qui est à votre poste en tant que titulaire vient de se blesser. Et par conséquent, le lendemain, vous êtes catapulté dans le cinq majeur des Celtics, pour affronter… LeBron James, chez lui à Cleveland. Gloups. C’est bien ce qui est arrivé à Brown, propulsé sur le devant de la scène alors qu’il est encore bien vert dans ses bottes. Mais c’est là aussi que tout le génie de Brad Stevens réside, dans sa capacité à penser court-moyen-long-terme. En effet, après avoir battu Chicago à la maison la veille, l’entraîneur de Boston voyageait avec les siens jusque dans l’Ohio, où des Cavs reposés les attendaient. Celtics au complet ? Certainement pas, puisque Jae Crowder était donc out sur les ailes, et Al Horford devait également déclarer forfait suite à un choc crânien à l’entraînement. Du coup, en tant que coach, on peut soit tanker comme un porc et laisser cette rencontre de côté, ou bien l’utiliser comme potentiel outil de développement chez certains, et notamment un rookie dont les ambitions sont immenses. Malin comme tout, Stevens décida alors d’introniser Jaylen dans le cinq de départ, et de l’envoyer en enfer sur LeBron.

Puis, le reste fût assez magique. Un peu bordélique, forcément, über-athlétique, évidemment, mais un poil magique car c’est comme si on voyait un jeune padawan vouloir taquiner le plus grand des maîtres Jedi devant des milliers de spectateurs. Rien de très étonnant quand on connaît le mental de Jaylen et ses récentes déclarations, lui qui affirmait devoir passer par LeBron s’il souhaite devenir aussi bon que lui, mais tellement divertissant vu de l’extérieur. Brown a en effet eu droit à la totale de la part du King sur son royaume, James terminant la partie avec 30 points, 7 rebonds et 12 passes dont 20 points rien que dans le troisième quart. Mais en face ? Le rookie n’a pas cligné une seule fois des yeux, utilisant ses 35 minutes de jeu pour montrer tout le bien que pensait Ainge et sa clique en juin dernier. Une défense physique et agressive dès ses premières minutes, un passage ligne de fond pour monter sur LeBron, un autre drive pour tenter de créer du palpable et le tout accompagné de flèches intéressantes dans le dernier quart-temps, on pouvait difficilement demander mieux dans le clan des Celtics. Car même si la gagne était dans la tête de tous, le contexte froissait cet objectif à cause d’absents marquants et d’un back-to-back exténuant. Non seulement Brad Stevens le savait, mais il souhaitait utiliser cela de la façon la plus positive possible. Et autant prévenir les fans de Boston, faire jouer un rookie 35 minutes face au meilleur joueur de la planète, tôt ou tard cela paiera. Une belle décision, ponctuée par une accolade respectueuse entre le jeune et le vétéran après la rencontre, et qui sera regardée avec le sourire lorsque Brown touchera enfin les bases de son immense potentiel.

Hier soir, Boston a perdu à Cleveland et on pourrait en faire une tonne. Mais non, pas envie, pas cette fois. Les Celtics étaient réduits, ce qui leur a permis de réaliser un test excitant en antenne nationale. Ce n’est pas tous les jours qu’un gosse de 20 ans rentre dans la bouche de LeBron, défaite ou pas. Et le King l’a souligné lui-même, on ne peut donc que féliciter Jaylen.


couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top