Nets

Jeremy Lin s’offre un court séjour à l’infirmerie : c’était un peu trop facile pour Brooklyn jusqu’ici

Jeremy Lin, Nets

Il faut toujours se lancer de nouveaux défis dans la vie.

Source image : YouTube

Annoncés en concurrence avec les Sixers pour se disputer la dernière place à l’Est, les Nets se sont infligés un handicap d’entrée de jeu pour laisser une chance à Philadelphie de revenir à leur hauteur. Le fair-play avant tout !

Cette soirée du 2 novembre avait tout pour être parfaite à Brooklyn avec la seconde victoire de la saison pour les Nets face à une belle équipe de Detroit. 109 points marqués contre l’une des défenses les plus imperméables de la Ligue qui avait laissé ses trois adversaires précédents sous la barre des 90 unités. Une très grosse perf’ pour les protégés de Jay-Z qui ont surpris beaucoup de monde lors de ce début de saison mais qui avait quand même un goût un peu amer le lendemain avec l’annonce de la blessure de Jeremy Lin. Obligé d’abandonner ses coéquipiers en cours de match à cause d’une élongation à la cuisse gauche, le cerveau d’Harvard sera absent pour au moins deux semaines comme l’a annoncé la franchise via son compte Twitter.

Une blessure qui tombe assez mal pour les Nets qui comptaient énormément sur Jeremy Lin pour dynamiter leur attaque et faciliter le jeu de ses copains. D’autant que ce n’est pas comme si le backcourt de Kenny Atkinson était déjà décimé par les blessures de Greivis Vasquez (cheville) et Randy Foye (cuisse). On devrait donc assister à un drôle de spectacle du côté du Barclays Center lors des prochains jours avec un Isaiah Whitehead propulsé titulaire au bout de son cinquième match chez les pros tandis que Sean Kilpatrick devrait en profiter pour devenir l’option offensive numéro 1 à Brooklyn. Pour peu qu’ils aillent chercher une victoire dans cette configuration et on pourra officiellement déclarer un état de Mercredi Panzani permanant dans la Big Apple.

On ne se sépare pas comme ça de 15 points, 6 passes et 4 rebonds de moyenne par soir. Encore moins du swag de “Linsanity” qui remplissait à lui seul la moitié des sièges du Barclays Center les jours de match. Mais pour ce que les Nets ont à jouer cette saison, il vaut peut-être mieux prendre ça pour un nouveau défi à relever sans bouder.

Source : Brooklyn Nets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top