Bulls

Derrick Rose et Joakim Noah, de retour à Chicago ce soir : une vraie page se tourne dans l’Illinois

Derrick Rose

Souvenirs, souvenirs.

Source image : NEWSOK

C’est une date que de nombreux fans avaient entouré cet été, lorsque le calendrier était dévoilé. Les Knicks en visite chez les Bulls, un premier retour bourré d’émotions pour deux anciens soldats.

L’ambiance sera bizarre, pour ne pas dire indescriptible cette nuit, lorsque le coup d’envoi sera donné entre Chicago et New York au United Center. Pour une raison évidente, mais qui place les fans de la franchise locale dans un siège des plus étroits. Voir Joakim et Derrick dans d’autres maillots, cela ne pose pas de véritable problème, d’un point de vue identitaire. Mais quelle sera la réaction du public, compte tenu du contexte récent et des relations entre anciens coéquipiers ? La première perspective est évidemment positive, puisque Noah est et sera pendant longtemps un symbole du grind si cher aux habitants de la Windy City. Toujours aussi caractériel et désormais fier de porter les couleurs des Knicks, le frenchie reste tout de même attaché à Chicago par de nombreuses voies, dont celle de la lutte contre la violence au sein des banlieues. Il y a donc peu de doutes concernant le géant et l’ovation que lui réservera probablement un public touché, après avoir vibré pendant des années derrière chaque rebond gobé en criant sous les arceaux. Cependant, qu’en sera-t-il de Derrick ?

Le meneur a lui aussi été une image précieuse, celle de la résurrection des Bulls après des années passées entre ventre-mou de l’Est et médiocrité. Sa seule saison 2010-2011 est à ranger dans les plus grands bouquins de l’histoire de la franchise, en tant que plus jeune MVP de tous les temps et enfant de la région qui marchait sur les traces du plus grand des champions. Mais entre ses blessures, ses dernières déclarations estivales concernant le public qui le soutenait et l’amour actuel des fans de Chicago envers les nouveaux soldats présents, difficile de savoir ce qui lui sera réservé. Et c’est notamment un doute renforcé par les interactions entre copains d’avant, comme la première accolade avec Jimmy Butler par exemple. Autant Joakim et l’arrière pourront se faire un calin, avant que Noah soit bien sobre avec Hoiberg, autant Derrick nous fera peut-être la moue en voyant Buckets, avant d’aller enlacer Taj Gibson. Quoi qu’il en soit, cette ambiance sera bien… bizarre, et elle donnera lieu à un véritable tournant dans l’aventure de la franchise. Car après des épopées fabuleuses entre 2008 et 2016, l’identité forte que ces deux hommes représentaient, et la triste fin qui a été imposée au duo, les Bulls sont dans une nouvelle ère qu’ils espèrent aussi glorieuse (voire plus) que celle tenue par Jooks et Poohdini. Et que les fans le veuillent ou non, affronter d’anciens poulains sera la meilleure des pommades pour embrasser la suite. En attendant le retour de Thibodeau cette saison avec ses Wolves, le premier épisode bien émotionnel aura lieu ce soir : tenez, mouchoirs.

C’est à 1h du matin que Derrick Rose et Joakim Noah fouleront, pour la première fois de leur carrière, le parquet du United Center en tant que visiteur. Un changement radical, mais qui représente assez bien le tournant choisi par le management local. Allez, on se replonge encore quelques heures dans les soirées fabuleuses de 2011, et on se lèvera pour applaudir le duo de retour.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top