Bulls

Michael Carter-Williams apprend vite : 4 à 6 semaines d’arrêt pour le meneur de Chicago, genou en vrac

Michael Carter-Williams

La tradition locale est respectée.

Source image : YouTube - SB Nation

Arrivé à Chicago le 17 octobre dans le cadre d’un trade avec les Bucks, MCW n’a pas mis longtemps à assimiler la culture locale. Le back-up de Rajon Rondo suivra sa nouvelle bande de potes en costards pendant au moins les quatre prochaines semaines.

C’était trop beau pour être vrai. Des Bulls qui gagnent (trois victoires en autant de rencontres) et toujours aucune blessure à l’horizon pour Fred Hoiberg, le genre de situation totalement inespérée il y a un mois. Du coup, c’est Michael Carter-Williams qui s’est porté volontaire pour permettre à Chicago de garder sa réputation de franchise poisseuse. Mal retombé sur une tentative de contre sur Sean Kilpatrick lors du déplacement à Brooklyn, le ROY 2014 ne s’est pas raté puisqu’il est à la fois touché au genou et au poignet gauche. L’histoire d’amour entre les meneurs Bulls et leurs genoux continue donc malgré le départ de Derrick Rose à New York et il faudra entre 4 et 6 semaines à MCW pour se remettre complètement selon les médecins.

Auteur de 4 points, 3 rebonds et 2,7 passes en 15 minutes passées sur les parquets en moyenne lors de ces trois premiers matchs, Michael Carter-Williams laisse donc de la place pour Isaiah Canaan et Denzel Valentine. Le premier, auteur de 15 points et 6 assists à Brooklyn, voudra sûrement montrer à ses dirigeants qu’il n’était pas utile de ramener l’ancien Sixer à “Windy City” tandis que le second voudra montrer ce qu’il a dans le ventre alors que le rookie n’a pas eu beaucoup la chance de s’exprimer lors de sa première semaine de boulot chez les pros. C’est un premier test pour les Bulls qui ont démarré leur saison en trombe et souhaiteront continuer sur cette lancée, dès ce soir face à des Celtics revanchards de leur défaite du 27 octobre.

Plutôt réputé pour sa taille et sa défense, la perte de MCW est quand même un moindre mal pour les Bulls qui n’avaient pas pu compter sur lui lors de la majeur partie de la pré-saison et qui préfèrent sûrement perdre leur meneur remplaçant pendant un mois qu’un de leurs trois All-Stars ou pire, un intérieur. Une denrée rare à Chicago cette année.

Source : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top