Hornets

Cody Zeller rejoint le club des nouveaux riches : 56 millions de dollars sur 4 ans, un chèque signé Jojo

Cody Zeller

Un game-winner qui valait bien quelques millions de dollars.

Source image : Slam Magazine

Comme de nombreux membres de la Draft 2013, Cody Zeller n’a pas manqué le coche lui permettant d’assurer son avenir financier. Le petit frère de Luke et Tyler vient de s’engager pour quatre ans de plus avec les Hornets et en profite pour devenir le plus riche de la fratrie.

Après Dennis Schröder, Victor Oladipo ou encore Anthony Bennett Rudy Gobert, c’est un autre membre de la Draft 2013 qui a saisi son stylo juste avant la deadline. De plus en plus solide dans la raquette des Hornets, Cody Zeller et Rich Cho viennent de tomber d’accord sur une extension de contrat de quatre ans et 56 millions de dollars selon Adrian Wojnarowski de Yahoo! Sports. Si cette somme vous paraît normale, c’est que vous avez déjà intégré les nouveaux standards de la NBA depuis l’explosion du salary cap. Pour les autres, pas de panique. C’est un contrat en or qui vient d’être signé par un pivot qui n’était même pas prévu pour débuter dans le cinq majeur avant la blessure de Roy Hibbert au bout du deuxième match de la saison. Le genre de chiffre auquel il va falloir s’habituer pour aborder la suite plus sereinement mais qui reste un joli pari de la part des Hornets qui ont donc misé sur la continuité cet été.

Auteur de 8,7 points, 6,2 rebonds, 1 passe et 0,9 contre par match pour sa troisième année dans l’élite, Cody Zeller n’est pas ce qu’on appelle un burst mais Charlotte n’en attendait en tout cas pas moins de lui en le sélectionnant en quatrième position de la Draft 2013. Élève d’Al Jefferson à ses débuts, il a développé quelques moves intéressants en attaque. Sa relation avec Nicolas Batum sur pick-and-roll était d’ailleurs une option récurrente des systèmes de Steve Clifford la saison dernière et il n’y a aucune raison que cela s’arrête. Mais sur ce début de saison, l’entraîneur des Hornets a d’abord préféré aligner Roy Hibbert comme pivot titulaire pour solidifier sa défense, pointant ainsi du doigt le secteur dans lequel devra encore travailler Zeller pour justifier son nouveau contrat. À 24 ans, il en a largement le temps et le potentiel.

La cloche a sonné, il faudra désormais attendre l’été prochain pour découvrir de nouveaux contrats juteux avec plein de zéros. Ça nous laisse donc un an pour nous habituer à ces sommes irréelles pour ne pas s’étouffer en buvant son café la prochaine fois qu’on apprendra que Bruno Caboclo a été prolongé pour 90 millions de dollars sur cinq ans. Franchement, on n’a pas hâte.

Source : Yahoo! Sports


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top