Timberwolves

Les Wolves jouent à la maison ce soir : première victoire en vue, Thibodeau a sorti le fouet

duo jeunesse nba wiggins towns

Au boulot.

Source image : staging / inforum

Deux défaites lors des deux premiers matchs n’ont certainement pas fait paniquer les jeunes cadors du Minnesota. Mais en recevant Memphis ce soir, c’est une mission simple qui leur sera demandée : gagner, sans trembler.

Grandir, c’est pas facile tous les jours. Et grandir quand on est dans le viseur des caméras, ça l’est encore moins. Avec une hype intersidérale construite depuis le mois d’avril dernier et des fans surexcités à l’idée de voir cette jeune troupe se réunir sur les parquets, les poulains de Tom Thibodeau ont réappris une dure leçon de l’âge adulte pour leur première semaine de compétition : gagner, c’est tendu en NBA. Et lorsqu’on a un groupe composé majoritairement de dents de lait ou de garçons ayant besoin d’autorisations parentales, certaines soirées peuvent devenir cauchemardesques devant des milliers de personnes. Comme par hasard ? Ce sont les deux premières rencontres qui ont servi de claque, Minnesota froissant un avantage de 17 points à Memphis puis 18 points à Sacramento, pour finalement perdre. Dur dur de rester positif après cela, surtout quand ton coach est un barbare qui ne vit que pour la gagne, mais Thibs sait que le chemin sera long et qu’il faudra le décorer avec des tartes bien fermes pour ses gamins. Le coach a du coup utilisé le premier micro venu – celui du Star Tribune – pour annoncer la couleur avant le match de ce mardi, une première à domicile qui devrait enfin débloquer le compteur. Attention, sinon ça va chier.

“On a manqué de tout. Tout, tout. Dureté mentale, dureté physique, dureté émotionnelle, tous les aspects possibles et imaginables. Chaque équipe possède deux ou trois scoreurs principaux, et l’adversaire va forcément leur mettre la pression, mais il faut savoir répondre. Ce n’est pas l’affaire d’un seul joueur, c’est toute l’équipe qui doit répondre. On doit se serrer les coudes et montrer plus de discipline. Notre troisième quart-temps a été un problème, un gros problème. Il faut qu’on devienne plus durs, voilà ce que je vois.”

Une fessée, et au lit ! Cela a au moins le mérite d’être clair, Tom n’a pas prévu de faire de ces Wolves une machine à highlights uniquement tournée autour de ses trois stars. Alors certes, Towns, Wiggins et LaVine devront être productifs et efficaces pour que leur équipe soit proche de la gagne, mais le trio va surtout devoir montrer cette dureté des vétérans et cette capacité à s’adapter, le plus tôt possible. Car s’il fallait un vrai bâton dans les roues, histoire de pimenter l’affaire, il est tombé hier soir : blessé au coude, Ricky Rubio sera absent indéfiniment. Le genre de coup de massue qui peut enfoncer un groupe dans le cas où un leader ne donne pas le ton, et c’est là que la présence de Thibs pourra faire la différence. Sur le papier, Memphis représente un vrai adversaire, et les hommes de David Fizdale ont montré face aux Wizards qu’ils ne lâchaient jamais une rencontre. Mais s’il fallait croiser tous les éléments pour que la saison des Wolves se lance enfin, on y a peut-être eu droit en une semaine. Blessure de Rubio, deux défaites après avoir mené large, retour à la maison et adversaire qui en a chié ce weekend, saupoudrez le tout d’une gueulante infernale venant du nouveau coach et vous aurez probablement une première soirée positive pour les phénomènes du Minnesota.

Ce soir, ce n’est certainement pas le match le plus chaud de la semaine qui aura lieu au Target Center. Cependant, il sera extrêmement important pour Minnesota. Car avec un groupe orphelin de son meneur, enfin devant son public et boosté par Thibodeau, il n’y aura que la victoire d’envisageable pour ces Wolves. La hype de l’été le demande, exécution cette nuit.

Source : Star Tribune


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top