Blazers

Les Warriors sur les terres de Damian Lillard : énorme ambiance et gros carton assurés

Damian Lillard - Warriors - Blazers

– Alors Damian, pensez-vous pouvoir incendier les Warriors à nouveau ?
– Regarde-moi bien..

Source : YouTube / Free Dawkins

Ce sont des Warriors encore clairement en rodage qui vont se pointer cette nuit (à 3 heures en France) sur le parquet du Moda Center, là où ils ont subi l’une de leurs rares défaites la saison passée. D’ailleurs, ce ne fut pas un simple revers mais bien un grosse fessée qu’avaient reçu les hommes de Steve Kerr le 19 février dernier. Il faut dire qu’ils étaient tombés sur des Blazers emmenés par un Damian Lillard à faire passer des braises incandescentes pour une matière tiédasse. 

Mais, au-delà de cette performance monumentale (51 points et quelques goodies), “Dame” aime jouer Golden State d’une manière générale. Il aime ce genre de défi. Pour preuve notamment, les 9 sorties du meneur contre Steph Curry et ses potes sur 2015-2016 sont quasiment toutes de très haut niveau. Du boulot d’orfèvre offensivement. Et vu le niveau défensif montré par les finalistes 2016, les raisons de penser que le numéro 0 des Blazers aura la place, tout à l’heure, pour mettre le feu à une rencontre qui s’annonce de toutes façons rythmée et intense. Les deux équipes commencent à très bien se connaître car ce match sera leur 10ème affrontement rien qu’en 2016 (4 en saison régulière et 5 en Playoffs). Sur les quatre de régulière, Lillard c’est 36,5 points de moyenne et 31,8 unités en Playoffs. Oui, il y a de quoi faire réfléchir n’importe quel adversaire, en premier lieu ces Guerriers venus de la baie d’Oakland, cible de prédilection de Lillard le sniper et encore en plein questionnement sur leur jeu.

Oui, en plein questionnement, en pleine recherche de fond de jeu, d’automatismes. C’est bien là qu’en sont les Warriors. Rien de très étonnant étant donné les changements de joueurs qu’a occasionné l’arrivée de Kevin Durant. Pour autant, après la claque initiale lâchée par les Spurs, Steve Kerr et ses hommes viennent d’enchaîner deux victoires qui, si elles sont loin d’être très rassurantes, ont au moins le mérite d’égayer le bilan comptable de l’équipe. Mais, c’est sans doute par là que cette super team doit passer avant de peut-être réussir à lancer une machine capable de causer des dégâts incommensurables partout où elle foulerait le parquet. Steve Kerr sait que son collectif n’est pas aussi huilé qu’il a pu l’être. Pour autant, il n’est pas plus inquiet que ça, il a confiance : 

L’entente n’est pas encore là. Tout le monde peut le voir mais ça va venir. Le plus important pendant ce temps est de continuer à être compétitifs et d’essayer de gagner des matchs.

Dans cette optique de grandir en tant que groupe, le déplacement en Oregon de cette nuit sera un vrai gros test. Car si Lillard est à surveiller, le collectif mis en place par Terry Stotts fonctionne à merveille et va mettre en difficulté les Warriors. Il leur faudra répondre, être efficaces en attaque et travailler durement en défense. Ils ont de sacrées armes en attendant. En effet, Curry aime bien les Blazers et les largesses de leur défense, notamment derrière les écrans où il peut se régaler. Et puis, Kevin Durant… Sans vouloir faire offense aux ailiers de Portland, nous ne pouvons que constater le niveau de jeu très éléve du MVP 2014 sur les trois premiers matchs et nous ne voyons pas qui de Turner, Crabbe ou Aminu va pouvoir ne serait-ce que ralentir le Durantula.

Rivalité entre deux meneurs monstrueux et deux équipes qui ne cessent de se croiser. Intensité, jeu très offensif et un public en fau. Tous les ingrédients sont réunis pour un bon gros match comme on les aime. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top