Raptors

Kyle Lowry lance enfin sa saison : 29 points et money-time en main, le retour du patron

Kyle Lowry

C’est qui le patron ?

Source image : Adidas

Ses deux premiers matchs n’avaient pas été étincelants, on l’attendait donc au taquet pour la venue des Nuggets ce lundi : si les Raptors ont pu se sortir du piège tendu par Denver, c’est en grande partie grâce à Lowry.

Bon ! Enfin, on peut l’affirmer. Kyle a lancé sa campagne, et c’est toute une fanbase qui souffle un coup. Non pas que la panique s’installait chez Céline Dion et compagnie, mais on savait que le meneur entrait dans une dernière année contractuelle décisive et qu’il allait devoir la soigner avec des performances royales chaque soir. Divin la saison dernière, Lowry entamait malheureusement son nouvel exercice avec deux prouts à domicile, un contre Détroit puis un face aux Cavs : seulement 13,5 points à 28% au tir pour une victoire et une défaite, pas vraiment les standards qu’on connait lorsqu’on parle du garçon. Mais en grand compétiteur qu’il est, Kyle savait qu’il fallait fermer des bouches et changer de sujet national en claquant une belle soirée devant son public, ce qu’il a fait hier soir en écartant les Nuggets dans le money-time. Au départ, c’est pourtant DeRozan qui assurait la marque en passant une nouvelle fois la barre des 30 unités, mais la maladresse collective des Raptors à distance et le manque de soutien au scoring hormis DeMar commençait à peser sur Dwane Casey et ses hommes. Petit à petit, Denver, prenait la confiance et se permettait même de prendre l’avantage à quelques minutes du terme de la rencontre.

Mais c’est là que Lowry a choisi son moment pour sortir sa cape, un timing assez exquis pour ne pas se mentir. Lisant parfaitement les rotations des intérieurs et allant gratter du lancer pour stopper l’horloge tout en réduisant l’écart, le pitbull donnait le ton aux siens et c’est tout un public qui se levait en assistant au retour du meneur All-Star. Isolation sur les grands des Nuggets ? Sanction en pénétration. Buzzer qui approche et besoin de se créer deux points ? Step-back, ficelle. D’abord discret afin de mettre tout le monde dans de bons sièges, l’intéressé a soudainement retrouvé son mode scoring en un rien de temps, et c’est tout le Colorado qui a dû s’incliner devant la gestion et le contrôle du meneur adverse. Certainement pas la victoire la plus méritée de la saison pour Toronto, loin de représenter la partition idéale d’un point de vue collectif, mais comme on dit là-bas : a win is a win. Et quand tu gagnes tout en voyant un de tes cadres retrouver ses marques, il y a de quoi avoir le sourire.

29 points, 5 rebonds, 7 passes et 3 interceptions, avec des pourcentages corrects et une confiance récupérée devant ses fans, Kyle Lowry a officiellement lancé sa campagne et ce sont les Raptors qui se frottent aujourd’hui les mains : à confirmer.

couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top