Nuggets

Les Nuggets célèbrent la grandeur de Dikembe Mutombo : maillot retiré, Denver c’est sa maison

Dikembe Mutombo - Nuggets

Ne vous vous avisez pas d’essayer d’entrer. Le gardien est une montagne.

Source : YouTube / NBA

La nuit dernière, à la mi-temps du match contre les Blazers qui se finira dans de difficiles conditions pour tous les habitants de Denver, les Nuggets ont pris le temps d’honorer une des légendes de la franchise : Monsieur Dikembe Mutombo. Le jersey floqué du numéro 55 flottera désormais au plafond du Pepsi Center et rappellera chaque soir à tous les visiteurs de cette salle, combien “Mount Mutombo” a pesé en 5 saisons passées dans le Colorado.

Après les Hawks, ce sont donc les Pépites qui ont décidé de retirer le maillot du Congolais. Et sensiblement pour les mêmes raisons : de la défense, de la défense, du contre, du contre, du rebond et encore du rebond sans oublier cette provocation de l’index devenue mythique. En 5 ans à Denver (de 1991 à 1996), Dikembe Mutombo a tourné à presque 13 points, plus de 12 rebonds et 3,8 contres de moyenne par match. Oui, 3,8 contres par soir ! Meilleur contreur de la Ligue à 3 reprises sur cette période et meilleur défenseur en 1995, l’ami Mutombo a notamment défrayé la chronique lors du premier tour de Playoffs 1994 où ses Nuggets (8èmes de l’Ouest) avaient créé une véritable surprise en sortant les Sonics (1er donc) au terme d’une série dans laquelle le pivot avait fait swinguer de droite à gauche son index à 31 reprises en 5 matchs… Son mental de guerrier et ses aptitudes défensives fabuleuses avaient fini par booster les siens et écoeurer Gary Payton, Shawn Kemp et consorts. Clairement l’un des plus beaux upsets de premier tour que l’histoire NBA ait connu. Un upset que Mutombo symbolise et que les Nuggets n’oublieront jamais.

La cérémonie fut impeccable tout comme ce bon Dikembe et son discours. Sa grosse voix a résonné une fois de plus à Denver. Son jersey trône désormais tout en haut aux côté de ceux Bryon Beck, Alex English, Dan Issel, David Thompson et Doug Moe. Devenu Hall of Famer en 2015, la montagne Mutombo a reçu hier, un nouvel honneur. Tellement mérité. 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top