Celtics

Avery Bradley était déguisé en sniper pour Halloween : 31 points et la victoire à Charlotte

Kevin Durant, Klay Thompson, Avery Bradley

Headshot.

Source image : YouTube / American Sniper

Au milieu des neuf rencontres proposées au programme hier soir, l’un des chocs de la nuit opposait Boston aux Hornets. Un beau duel de meneurs en perspective finalement un peu effacé par la grosse performance d’Avery Bradley qui s’est pris pour un sniper d’élite en Caroline du Nord.

Ceux qui ont profité du changement d’horaire pour squatter le League Pass un peu plus longtemps que d’habitude ont eu raison. Le récemment rebaptisé Spectrum Center de Charlotte avait presque un goût de Playoffs lors de cette rencontre entre deux équipes qui avaient terminé la dernière saison régulière avec un bilan identique de 48 victoires. Sous les yeux de Michael Jordan, ce sont pourtant les Celtics qui sont les premiers à se mettre en évidence, notamment grâce à quelques bombes signées Avery Bradley qui terminera la mi-temps avec un excellent 5/7 dans l’exercice qui aurait déjà dû mettre la puce à l’oreille de Steve Clifford. Mais les galères du banc bostonien font un peu diversion et Charlotte s’accroche grâce à un Jeremy Lamb particulièrement en jambes avant de devoir abandonner ses coéquipiers pour une élongation de la cuisse gauche peu avant la pause.

Les stars se rebiffent un peu au retour des vestiaires et Kemba Walker tente de faire culpabiliser les coachs de lui avoir préféré Isaiah Thomas lors du dernier All-Star Game. On pourrait se croire en compétition U15 si on s’arrête à la seule taille des deux hommes, mais le niveau sur le parquet est déjà très élevé pour une première semaine de compétition. Surtout du côté du meneur qui joue à domicile. Mais une fois encore, c’était la soirée d’Avery Bradley qui a régalé un peu plus les joueurs de TrashTalk Fantasy League à chaque nouveau tir primé (8 au total sur ses 11 tentatives). Chaque nouvelle ficelle fait l’effet d’un coup de poignard dans le dos de Nico Batum et toute sa clique qui ont été incapables de museler l’arrière tout au long de la soirée (31 points et 11 rebonds). Outre la victoire, Brad Stevens peut sourire, son système collectif a fonctionné à merveille et AB confirme les impressions laissées la saison dernière sur sa capacité à devenir une vraie menace en attaque en plus de son goût pour les barbelés de l’autre côté du parquet.

Déjà largement vainqueurs en pré-saison (107-92), les Celtics confirment que Charlotte leur réussi plutôt bien. En attendant un éventuel affrontement en avril prochain, Boston confirme donc son avantage psychologique sur la franchise de Jojo et recolle directement au classement de la Conférence Est.

Source : ESPN

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top