Bulls

Les Bulls lancent leur entreprise de ciment frais ce soir contre Boston : tout le monde au United Center

Briques, Bulls

Pas mal cette feuille de match.

Source : lestroiscaravelles.net

C’est une des équipes le plus intrigantes sur le papier, et qui n’a pas encore joué. Cette nuit, la bande à Jimmy entamera sa campagne devant son public, et en accueillant un sacré client dans l’Illinois.

Oui, on est méchants. Et ce n’est certainement pas aujourd’hui qu’on va s’excuser, en présentant cette montagne de briques qui pourrait bientôt ressembler à la short-chart de Fred Hoiberg et ses hommes. Mais il faut dire que ces Bulls version 2017 ne nous poussent pas vraiment à sauter de joie, malgré la présence de quelques pépites. McDermott, Portis, Felicio ou même Valentine, il y a largement de quoi se frotter les mains côté Chicago, en plus du trio de stars présent dans le cinq majeur. Mais c’est justement cette triplette qu’on attendra au taquet cette nuit, face à une défense de Boston qui voudra très certainement se reprendre. Après avoir gambadé face aux Nets hier soir, les Celtics ont dû se prendre une belle petite tarte dans la gueule signée Brad Stevens, en laissant Brooklyn planter 117 points dans le TD Garden. La meilleure façon de se rattraper ? C’est avec une défense suffocante, ce que l’armée du Massachusetts voudra très certainement déployer cette nuit pour elle aussi lancer officiellement sa saison. Non pas que le match des Nets soit amical, mais restons sérieux quelques minutes, on parle… des Nets. Une équipe motivée et soudée, mais qui possède un banc dont les membres gratteraient difficilement des minutes à Châteauroux.

Du coup, les yeux sont bien sur Jimmy, Dwyane et Derrick Rajon. Car il faudra donner l’exemple ce soir, agresser la peinture encore petite de Boston, montrer que les blagues sur leur tir extérieur n’est plus très drôle, bref tenir tête à un gros client de l’Est. Et plus que ça encore, comme on vient de le voir à Philadelphie ce mercredi, une mission des plus importantes prendra place dans quelques heures : celle de renouer des liens forts avec son public. Car depuis quelques mois ? Les fans des Bulls sont en déprime totale, enchaînant les emmerdes et n’arrivant plus à s’exciter devant leurs soldats. Il y a quelques éruptions individuelles, des commentaires épiques de Stacey King ou une mascotte qui domine le game grâce à ses improvisations. Mais dans la performance collective ? C’est comme si le divorce avait bien été acté entre les supporters et leurs stars, une déchirure qu’il faudra recoudre dès ce soir. Avec une nuit pleine d’excitation, une nuit bourrée de motivation. Montrer que ce groupe a la dalle, qu’il manque peut-être de spacing mais que ne pas les regarder serait une grave erreur dans le calendrier quotidien. Cela fait un paquet de temps que les Bulls ne nous ont plus excité, et il y a – sur le papier – de quoi se régaler cette saison. Plutôt branlée, plutôt victoire ou plutôt match accroché ? C’est à Hoiberg de choisir avec ses hommes, on sera évidemment au premier rang pour les regarder se lancer dans leur nouvelle aventure.

Rendez-vous en antenne nationale, youhou, dès 2h du matin. Une page se tourne, une nouvelle se crée, et tout bon bouquin commence par une excellente première de couverture. La plume est dans les mains des Bulls, on préfère cette image plutôt qu’une vilaine brique de la taille d’un micro-ondes.

1 Comment

1 Comment

  1. Massilia83

    27 octobre 2016 à 22 h 22 min at 22 h 22 min

    Go Celtics ! ?
    #GreenNation

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top