Sixers

Joel Embiid a appris à shooter en matant des inconnus sur le net : vive les tutos du web

Joel Embiid

Vous avez un ballon et accès à Internet ? Il y a peut-être une place pour vous en NBA !

Source image : Twitter

Le big man formé à Kansas University nous a habitué à prendre sa parole avec plusieurs degrés de décalage, mais là, il ne s’agirait pas d’une blague : Joel Embiid dit avoir appris à shooter en suivant les conseils de coachs improvisés sur le net. Ce gars est aussi talentueux que barré. Et le pire, c’est que cela a l’air de fonctionner.

Pendant deux saisons pleines, le joueur a rongé son frein. Blessé puis en convalescence, Embiid avait trouvé dans les réseaux sociaux le moyen de s’exprimer là où ses problèmes physiques le privaient de parquet. Tweets loufoques, surnoms de type “ShaquilleOnesque”, récit de rencard amoureux, vidéo de dunk à l’entrainement, auto-dérision… L’intérieur était en recherche permanente d’attention et faisait tout pour rester en vie médiatiquement, et ainsi éviter qu’on ne le range trop vite dans le classeur “Greg Oden” à la rubrique “Qui ça ? Ah oui pas mal mais fragile”. Cette saison est donc (enfin) celle du retour aux affaires pour le pivot camerounais qui faisait hier soir ses grands débuts face au Thunder. Et juste avant le coup d’envoi, voici ce qu’il confiait à un journaliste de Sports Illustrated :

Vous savez comment j’ai appris à shooter ? J’ai regardé des Blancs. Des “Monsieur tout le monde” blancs. Ils placent vraiment bien leurs coudes et finissent bien haut. Vous pouvez trouver leurs vidéos sur le net.

Si un jour Embiid donne plus d’indices sur l’identité des mecs qu’il a scruté pour parfaire sa mécanique de shoot, on imagine la pub que ces derniers s’empresseraient de faire : “We create shooters. Joel Embiid approves this message”. La soirée d’ouverture s’est en tout cas très bien passée pour le numéro 21 des Sixers qui, malgré la défaite de son équipe à domicile de six points (103-97) face à Westbrook and co, est reparti avec une feuille de stats (d’un premier match) digne des projections glorieuses dont il est sujet depuis plusieurs années : 20 points, 7 rebonds et 2 contres pour démarrer, c’est pas mal du tout. Le phénomène est bien là, et la hype serait justifiée…

En se montrant intraitable en défense et très entreprenant en attaque (16 shoots pris en 22 minutes) pour ses premières foulées officielles chez les pros, Embiid a montré l’étendu de son immense potentiel. Un “seven footer” qui shoote juste et se déchire en défense, c’est toujours beau à voir. On aimerait bien qu’il nous file les liens de ces fameuses vidéo… C’est pour un ami qui a déjà tout essayé, Rajon R. de Chicago, merci !

Source : NBC Sports.com

1 Comment

1 Comment

  1. Matt

    novembre 6, 2016 à 12:28 at 12:28

    Les videos des shooters blanc vont tourner en boucle à chicago du coté de Noah aussi.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top