Magic

Evan Fournier démarre la saison avec un derby : Orlando reçoit Miami et tentera de lui ravir sa couronne de l’État

Evan Fournier, TrashTalk Fantasy League

2016-2017, la saison d’Evan Fournier ?

Source image : YouTube

Un match d’ouverture entre deux franchises rivales, oui la NBA sait préparer son calendrier avec malice. Evan Fournier et le Magic s’apprêtent à recevoir le voisin floridien pour lancer la nouvelle saison. Notre Vavane, tout comme son squad, nourrit de grandes ambitions cette année. L’objectif est de décrocher les Playoffs, et cela commencera dès ce soir en expliquant au Heat qui est le nouveau patron de la région…

Après une pré-saison assez laborieuse conclue par deux victoires pour six défaites, Orlando attaque les choses sérieuses. L’année dernière, la franchise de Mickey a posé un bilan de 35-47 pour finir à une onzième place à l’Est, synonyme pour les joueurs de ticket pour partir en vacances à la mi-avril. Pendant l’été, le front office a donc dégainé le chéquier pour rempiler ses espoirs et recruter de la main-d’oeuvre expérimentée. Avec les renforts enregistrés à l’intersaison, Serge Ibaka et Bismack Biyombo notamment, plus la progression ou la confirmation de ses jeunes pousses, le Magic n’ambitionne rien d’autre qu’une participation en Playoffs cette année.

Pour Miami, la pré-saison a été légèrement moins difficile avec un bilan équilibré de 4-4. Les joueurs du banc ont montré qu’on pouvait compter sur eux et ce n’est pas une mauvaise nouvelle tant les cartes sont en train d’être redistribuées du côté de South Beach. Chris Bosh n’a (malheureusement) pas convaincu Pat Riley et semble définitivement parti vers d’autres horizons et Wade est rentré à Chicago, laissant à Hassan Whiteside et Justise Winslow les clefs d’une boutique dont l’inventaire n’est pas très clair. Car, hormis la resignature de “Côté Blanc” et de (l’inusable) Udonis Haslem (a.k.a. A.C. Green 2.0), Miami n’a attiré personne.

Le Magic a remporté le dernier derby qui s’est joué en avril dernier, mais sur les dix derniers matchs entre les deux équipes, Miami en a remporté en huit, dont trois sur les quatre confrontations de l’année dernière. Il est donc urgent pour Orlando d’inverser le rapport de force avec ce rival de la région, de la division (Southeast) et de la Conférence. On espère aussi que “More Champagne” prouvera que l’énorme contrat signé cet été est une bonne affaire pour ses employeurs.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top