Equipes

Preview de la Division Centrale 2016-17 : il y a le roi et les autres

lebron james

Indiana, Detroit, Chicago et Milwaukee se disputeront encore la deuxième place de leur division cette année, la première étant déjà réservée au nom de “Gérard”.

Source image : YouTube

Plus que quelques rares nuits de sommeil avant d’attaquer la nouvelle saison régulière. Les previews des équipes sont quasiment toutes bouclées, mais les divisions n’ont pas eu droit à leur petite analyse et on corrige ça tout de suite en mettant un coup de projecteur sur la Division Centrale.

Avec le champion en titre dans ses rangs, la Central Division a de quoi bomber le torse. Surtout que les Cavaliers ne sont pas les seuls à avoir de l’ambition dans ce coin des États-Unis. Alors certes, seule la bande à LeBron peut réellement viser le titre, mais les Pacers espèrent bien jouer les poils à gratter et se présenter comme des outsiders à l’Est, tandis que les Pistons qui ont retrouvé les Playoffs l’an dernier après quelques saisons de disettes souhaitent confirmer. C’est tout l’inverse dans l’Illinois où les Bulls ont déçu et dont on ignore les vraies prétentions. Enfin, on surveillera le laboratoire tenu par Jason Kidd chez les Daims du Wisconsin, sans forcément exiger monts et merveilles, juste une progression de certaines individualités.

Vainqueur de la division en 2016 : Cleveland Cavaliers
Nombre de franchises en Playoffs l’an dernier : 3 (Cavaliers, Pacers, Pistons)
Nombre de victoires au total l’an passé : 221
Nombre de défaites au total l’an passé : 189
Bilan moyen et pourcentage : 44 victoires pour 38 défaites – 54% de victoires

Cleveland Cavaliers

# Bilan 2015-16 : 57 victoires – 25 défaites
# Bilan face à la division : 8 victoires – 8 défaites
# Appréciation du conseil : N’a pas trop forcé durant l’année avant de cartonner pour les examens.
# Prévision 2016-17 : 57 victoires pour 25 défaites

En début d’année, l’un des élèves les plus brillants de la promo avait annoncé la couleur : l’échec lors de l’examen final de la saison précédente lui était resté en travers de la gorge et il comptait bien corriger cela. Toujours solide dans ses résultats, il a tout de même fait virer son prof principal pour être plutôt encadré par un mec qu’il appréciait plus, quitte à subir les critiques des observateurs. Aujourd’hui, il se marre bien avec son diplôme en poche, et il compte bien récidiver.

Pour cela, l’été a été assez calme, même s’il a fallu dépenser beaucoup d’argent pour s’assurer d’avoir le meilleur cadre possible pour aller chercher un nouveau succès. Libéré de la pression d’une première réussite, il va certainement encore passer l’année scolaire tranquillement avant de monter en puissance au printemps pour rappeler qui est le patron de la classe.

Indiana Pacers

# Bilan 2015-16 : 45 victoires – 37 défaites
# Bilan face à la division : 10 victoires – 6 défaites
# Appréciation du conseil : Un changement des méthodes de travail qui porte ses fruits
# Prévision 2016-17 : 50 victoires pour 32 défaites

Habitué à prendre son temps pour bosser, l’élève Pacers a appris à aller plus vite sur les conseils du directeur Bird. Un changement couplé à une meilleure forme d’un Paul George qui a mené à un retour aux examens finaux des Playoffs, même si la première épreuve a également été la dernière.

Pour poursuivre sur cette lancée, le professeur principal Vogel a été remercié, remplacé par son adjoint Nate McMillan qui devra poursuivre sur la même voie. De quoi continuer les progrès et disputer le trophée du meilleur élève de ce côté du Mississippi à Cleveland ? Cela parait un peu juste.

Detroit Pistons

# Bilan 2015-16 : 44 victoires – 38 défaites
# Bilan face à la division : 10 victoires – 6 défaites
# Appréciation du conseil : jeune élève en devenir, attention aux fautes bêtes
# Prévision 2016-17 : 45 victoires pour 37 défaites

Déterminé à atteindre la même réputation que son grand frère passé dans l’établissement il y a de nombreuses années, il n’a rechigné à aucune tâche pour satisfaire son professeur principal au langage parfois aux limites de la vulgarité. Des sacrifices qui ont payé dès le mois de février avec une sélection au concours inter-écoles qui lui a permis de voyager au Canada. Malgré quelques fautes d’inattention qui auraient pu lui coûter cher, il est allé chercher une belle mention à l’examen final. Il aurait même mérité un peu mieux mais la matière au plus gros coefficient était particulièrement difficile et tout le monde s’est cassé les dents dessus cette année.

Malgré quelques blessures, les Pistons ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Le premier tour face aux Cavaliers n’était que le début de quelque chose de plus grand. Si tant est qu’Andre Drummond progresse un minimum aux lancers-francs, on dervait retrouver Detroit aux avant-postes de sa Conférence cette année. Pas au point de dépasser les Cavaliers, mais la deuxième place de la division semble jouable et permettrait même aux troupes de SVG de pouvoir goûter à l’avantage du terrain au premier tour. Ensuite il sera temps de former ce “f***ing wall” pour donner rendez-vous à LeBron et ses hommes pour une revanche en mai.

Chicago Bulls

# Bilan 2015-16 : 42 victoires – 40 défaites
# Bilan face à la division : 10 victoires – 6 défaites
# Appréciation du conseil : Élève perturbé et perturbant bien en dessous de ses capacités
# Prévision 2016-17 : 40 victoires pour 42 défaites

Il avait les capacités pour réussir son année et se pointer aux examens afin de tenter le hold-up. Mais au lieu de ça, il n’en a fait qu’à sa tête, remettant en cause l’autorité de son nouveau prof principal, bien moins sévère que le précédent, tant et si bien qu’on a parfois eu l’impression d’un beau bordel. Cela s’est payé cash puisqu’il a donc redoublé malgré son niveau bien au-dessus de la moyenne.

Pourtant, il ne semble pas avoir retenu la leçon et ses points forts ne sont pas ceux attendus par Fred Hoiberg, même si ce dernier nous fait croire que les efforts fournis cet été lui font plaisir. On attend donc de voir si l’élève Bulls se sort les doigts et bosse de façon régulière. Premier devoir : des tirs à trois points tous les soirs jusqu’à épuisement.

Milwaukee Bucks

# Bilan 2015-16 : 33 victoires – 49 défaites
# Bilan face à la division : 4 victoires – 12 défaites
# Appréciation du conseil : les freaks et autres monstres vont au cirque, pas à l’école
# Prévision 2016-17 : 34 victoires pour 48 défaites

Alors qu’on attendait que les Bucks confirment les progrès entrevus la saison précédente où ils avaient pu se présenter à l’examen de fin d’année à la surprise générale. Mais il semble qu’ils étaient plutôt en surmenage et qu’ils avaient bénéficié de pas mal de réussite tant l’exercice 2016 a été laborieux. Il faut dire que les choix de Jason Kidd sont parfois surprenant et qu’il ne sait pas toujours intégrer les petits nouveaux, préférant une méthode alternative à base de freaks.

Il continuera d’ailleurs dans cette voie cette saison, en laissant une fois de plus de côté la notion de spacing qui finalement est très surfaite. On aura donc probablement l’école du cirque dans le Wisconsin, avec un style atypique. Attention les yeux, Milwaukee va un peu réinventer le basket cette année.

On attend donc les trois mêmes franchises en Playoffs cette saison et LeBron James pour ses septièmes Finales NBA consécutives. Cavs, Pacers et Pistons sont attendus au tournant, alors qu’on a du mal à miser sur les Bulls, et encore moins sur les Bucks. Pour autant, ces deux équipes ne seront pas de simples victimes qui se laisseront faire. Du moins tant qu’il y aura un semblant d’espoir, après tout peut partir en freestyle.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top