Equipes

Preview de la Division Pacifique 2016-17 : plus grand écart que ça, y’a pas

Division Pacifique - Jean Claude Vandamme - Grand écart

Ah ça, il faut être très souple pour tenir dans cette Division Pacifique.

Source : YouTube / Volvo Trucks

Plus que quelques rares nuits de sommeil avant d’attaquer la nouvelle saison régulière. Les previews des équipes sont quasiment toutes bouclées, mais les divisions n’ont pas eu droit à leur petite analyse et c’est tout de suite qu’on s’y penche avec la plus inégale de toutes. Aujourd’hui, la Division Pacifique passe devant le conseil !

Depuis maintenant plusieurs années, la Division Pacifique est totalement dominée par deux franchises. Le monstre de la baie d’Oakland également appelé Warriors et une escouade de Lob Trotters également appelée Clippers. Derrière eux, trois franchises se partagent les restes que ce soit en Californie ou, pas loin, en Arizona. Les élèves Kings, Lakers et Suns ont effectivement bien du mal à exister et la saison qui arrive ne devrait pas occasionner de gros changements à ce niveau même si quelques espoirs sont toujours permis.

Vainqueur de la division en 2016 : Golden State
Nombre de franchises en Playoffs l’an dernier : 2 (Warriors, Clippers)
Nombre de victoires au total l’an passé : 199
Nombre de défaites au total l’an passé : 211
Bilan moyen et pourcentage : 40 victoires pour 42 défaites – 49% de victoires

Golden State Warriors

# Bilan 2015-16 : 73 victoires – 9 défaites
# Bilan face à la division : 15 victoires – 1 défaites 
# Appréciation du conseil : élève surdoué
# Prévision 2016-17 : 68 victoires – 14 défaites

Impossible de le louper avec ses tenues bariolées (souvent à base de jaune). Son ton parfois insolent est très énervant pour ses petits camarades mais comme il a presque toujours raison, ses professeurs passent souvent l’éponge. Oui, l’élève Warriors est un surdoué. Cependant, un léger manque de constance et une santé un peu fragile ne lui ont pas permis d’avoir la meilleure note à l’examen de fin d’année après avoir collectionné les 20/20 pendant des mois.

Ils ont perdu un gros paquet de role players mais ils ont récupéré Kevin Durant, un des 3 ou 4 meilleurs joueurs de la Ligue actuellement. Ils vont pouvoir aligner différents cinq mais toujours composés de plusieurs joueurs parmi les tireurs d’élite les plus précis du moment. Le banc reste bien fourni et ce qu’on a vu en pré-saison laisse augurer de sacrés carnage en régulière. Steve Kerr va pouvoir gérer tout ce petit monde pour arriver en pleine forme – et premier de l’Ouest – mi-avril.

Los Angeles Clippers

# Bilan 2015-16 : 53 victoires – 29 défaites
# Bilan face à la division : 9 victoires – 7 défaites 
# Appréciation du conseil : sérieux toute l’année mais panique dès qu’arrivent les examens
# Prévision 2016-17 : 55 victoires – 27 défaites

Toujours prêt à faire le malin pour épater la galerie et impressionner les filles, l’élève Clippers reste néanmoins talentueux et doué pour la balle orange. Tout au long de l’année – et quelques soient les conditions de travail – il trouve toujours le moyen de ramener des bonnes notes à la maison. Là où ça se complique c’est dès qu’il s’agit de réussir les examens de passage en avril et en mai. Bizarrement, l’élève disparait.

Pas mal de mouvements de joueurs ont été effectués cet été par Doc Rivers et son staff mais la base, ce quatuor Paul-Redick-Griffin-Jordan, a été gardée. Voilà qui laisse aux Clippers de bons espoirs pour afficher un gros bilan en régulière quand on voit ce qu’ils ont pu y faire la saison dernière avec le Blakounet sur le flanc sur une longue période. Aucune inquiétude pour cette équipe, elle sera au rendez-vous jusqu’à mi-avril. Après, nous ne garantissons absolument rien.

Sacramento Kings

# Bilan 2015-16 : 33 victoires – 49 défaites
# Bilan face à la division : 8 victoires – 8 défaites 
# Appréciation du conseil : a des capacités mais très instable. Doit faire mieux.
# Prévision 2016-17 : 30 victoires – 52 défaites

L’élève Kings est spécial. A chaque début de saison, on a envie de croire en lui, de se dire que son talent est tout de même certain et suffisamment grand pour obtenir la moyenne. Pourtant, ces dernières années, c’est tout le temps le même refrain : quelques éclairs intéressants mais trop peu de régularité et de rigueur au travail pour espérer s’améliorer réellement.

Serait-ce une année de grand changement pour les Kings avec l’arrivée du très compétent Dave Joerger qui a bien l’intention de s’appuyer sur la force et le talent de DeMarcus Cousins pour amener les rois de Californie le plus haut possible ? Pour autant, nous souhaitons bien du courage à ce duo car l’effectif a encore de sacrées lacunes, notamment à la mène et du boulot pour trouver se relancer dans une spirale positive.

Phoenix Suns

# Bilan 2015-16 : 23 victoires – 59 défaites
# Bilan face à la division : 6 victoires – 10 défaites 
# Appréciation du conseil : élève qui a encore beaucoup à apprendre
# Prévision 2016-17 : 29 victoires – 53 défaites

Voilà un élève dont l’apprentissage se fait dans la douleur malgré quelques beaux atouts comme cette connaissance approfondie des Cactus. Seulement, cela ne suffit pas pour dépasser le 6/20 de moyenne en contrôle continu alors il n’est même pas encore question de participer aux partiels de fin d’année.

Le groupe est très jeune et pas encore tout à fait équilibré. Le coach rookie Earl Wtason a clairement l’intention de construire autour de la paire Bledsoe – Booker, de développer les rookies à forts potentiels récupérés lors de la dernière Draft et ce, en les entourant de quelques vétérans. Pas de quoi aller en Playoffs mais suffisamment pour laisser entrevoir quelques belles promesses.

Los Angeles Lakers

# Bilan 2015-16 : 17 victoires – 65 défaites
# Bilan face à la division : 2 victoires – 14 défaites 
# Appréciation du conseil : élève en difficulté. Limité.
# Prévision 2016-17 : 21 victoires – 61 défaites

Il ne dispose pas de capacités très développées et, en plus, il ne se donne pas toujours à fond pour bien faire ses devoirs, bien apprendre ses leçons. Résultat : les copies rendues sont affreuses et les mauvaises notes s’enchainent. Les professeurs ne savent plus où donner de la tête avec l’élève Lakers.

Luke Walton pourra-t-il faire des miracles trouver les solutions qui vont permettre aux Lakers de remonter une pente bien savonneuse et de revenir parmi les équipes de Playoffs, voire parmi les contenders ? Pas évident, pas impossible non plus. Mais, une choses est sûre, ce ne sera pas dès cette saison. Le groupe est trop jeune, trop peu fourni en talents pour espérer mieux que 20 ou 25 wins en régulière. Ensuite, il s’agira de regarder avec attention en direction de la Draft pour voir où vont les Angelinos.

Un monste, un wanna be et trois potentiels cancres. Voici de quoi est composée la Division Pacifique. De suspense, il n’y aura pas dans ce coin de la NBA. De surprise, vraisemblablement pas trop non plus. En revanche, si vous êtes un peu insomniaque, que vous aimez mater du basket et vous marrer en pleine nuit et jusqu’au petit matin, vous êtes au bon endroit. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top