MVP Rankings

Le MVP Ranking version TrashTalk is back : rappel des règles et grands principes d’une formule unique

MVP Ranking Stephen Curry

Comme Stephen Curry, frottez-vous les mains parce que le MVP Ranking version TrashTalk est de retour cette année !

Source image : owneriq.com

Chaque année, la course au titre de Most Valuable Player de la NBA passionne les fans, toujours curieux de savoir quel joueur soulèvera le plus prestigieux des trophées individuels au moment de faire les comptes. La saison dernière, Stephen Curry avait mis tout le monde d’accord en tuant le respect soir après soir, et le suspense n’était donc pas vraiment au rendez-vous. Mais cette année, les choses risquent d’être bien différentes suite à l’été de malade mental auquel nous avons eu droit. C’est pourquoi TrashTalk va essayer de vous faire vivre cette lutte passionnante de la meilleure des manières, en reprenant sa formule magique du MVP Ranking !

Le MVP Ranking version TrashTalk, c’est quoi ?

Pour ceux qui passaient à côté de leur vie en ignorant l’existence de TrashTalk lors de la saison 2014/2015, une présentation est évidemment nécessaire. Pour ceux qui étaient déjà sur le droit chemin, un petit rappel ne peut pas faire de mal.

Le MVP Ranking version TrashTalk, c’est une autre manière de suivre la course au MVP, à base de points et de règles précises. Contrairement à d’autres sites français et américains qui appliquent la formule classique en faisant un classement hebdomadaire basé simplement sur les statistiques et les bilans collectifs, TrashTalk va plus loin en prenant en compte plus de critères afin d’être le plus juste possible. A présent, jetez un œil ci-dessous pour découvrir toutes les subtilités du système.

Les grands principes

  • Prise en compte des performances individuelles chaque nuit, ainsi que des résultats collectifs.
  • Classement aux points, sous forme de Top 5 : chaque nuit, les cinq meilleures performances individuelles sont retenues afin d’obtenir un classement quotidien, puis hebdomadaire, puis général.

Règlement

  • La sélection du Top 5 se fait sur les critères suivants : performance individuelle du joueur (statistiques, exploit…), le résultat collectif de son équipe (victoire/défaite), l’adversaire en question (Golden State =/= Philadelphia), l’importance du match (choc, match pour la première place…).
  • Étant donné que la définition du MVP par la NBA accorde une importance non négligeable aux résultats collectifs, la règle suivante est mise en place : les quatre premières places du Top 5 sont réservées à des joueurs figurant dans des équipes victorieuses, alors que la cinquième est ouverte aux gagnants ET aux perdants.
  • Le système de points est le suivant : meilleure performance de la nuit (5 points), seconde meilleure performance (4 points), troisième meilleure performance (3 points), quatrième meilleure performance (2 points), cinquième meilleure performance (1 point).
  • En cas d’égalité de points entre deux joueurs, c’est celui qui possède le meilleur bilan collectif qui est devant.
  • Parfois, il est possible qu’il n’y ait pas assez de grosses performances pour faire un Top 5, notamment lors des nuits NBA où il y a peu de matchs qui sont joués. Ne soyez donc pas surpris si vous voyez ce Top 5 se transformer en Top 4, 3, 2 ou 1. Les points sont ensuite attribués en fonction du niveau des performances en question.

Exemple

Voici une mise en pratique qui devrait vous éclairer :

Semaine 1 de la saison régulière :

mvprs1ex

(G = Gagnant, P = Perdant)

Classement quotidien du 25/10/2016 :

  1. LeBron James : 5 points
  2. Damian Lillard : 4 points
  3. Kevin Durant : 3 points
  4. Stephen Curry : 2 points
  5. Kawhi Leonard : 1 point

Classement hebdomadaire de la semaine 1 :

  1. James Harden : 9 points
  2. Stephen Curry : 7 points
  3. Paul George : 7 points
  4. Russell Westbrook : 6 points
  5. Damian Lillard : 5 points

Semaine 2 de la saison régulière :

mvprs2exe

Classement hebdomadaire de la semaine 2 :

  1. Karl-Anthony Towns : 8 points
  2. Paul George : 7 points
  3. Kawhi Leonard : 6 points
  4. DeMarcus Cousins : 6 points
  5. Anthony Davis : 6 points

D’après cette simulation, voici donc à quoi ressemblerait le Top 5 de la course au MVP après deux semaines de compétition :

Classement général : semaine 1 + 2

  1. Paul George : 14 points
  2. Stephen Curry : 10 points
  3. LeBron James : 10 points
  4. Kawhi Leonard : 10 points
  5. Russell Westbrook : 10 points

Maintenant que vous savez tout, vous vous demandez sûrement si cette formule est efficace. C’est vrai quoi, derrière ces belles paroles, peut-être que les résultats obtenus ne correspondent pas vraiment à la réalité du terrain et que JaVale McGee a terminé MVP en 2015 lors de notre première édition. Pas d’inquiétude, le MVP Ranking version TrashTalk a fait ses preuves il y a deux ans avec un classement final quasiment identique à celui de la NBA. Autrement dit, notre système reflète très bien ce qu’il se passe sur les parquets US chaque nuit.

Vous l’avez compris, cette formule à la fois audacieuse et originale a pour but de représenter au mieux cette course au MVP, en prenant en compte l’ensemble des critères importants. Chaque lundi, vous aurez donc droit à un récapitulatif des meilleures performances quotidiennes de la semaine écoulée, accompagné du classement hebdomadaire et général des candidats au Maurice Podoloff Trophy 2016/2017. Désormais, il est temps d’attacher vos ceintures parce que les monstres de la balle orange ne vont pas tarder à se rentrer dedans.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top