L'avis du Psy

L’Avis du Psy – S04 Épisode 1 : thugs, guedins, neuneus, on vous présente le gratin à surveiller

Avis du Psy

TrashTalk ? C’est de la bonne.

Source : @artkor7 pour TrashTalk

He’s back. Pour la quatrième saison. Déjà. Presque 80 consultations dévoilées au public en brisant le serment d’Hippocrate mais ça vous le savez bien, le Psy s’en contrefout comme James Harden se fiche de la défense, et on ne parle pas du quartier de Paname. Plus de trois ans donc après l’ouverture du quartier le plus imaginaire et psychédélique de la planète basket… on repart pour un tour. Mike Woodson aka Mr Patate et Anthony Bennett s’étaient inclinés en 2014 devant la toute puissance de Gérard (déjà…), LeBron James avait enchaîné en 2015 en dominant sur le podium Derek Fisher et Kobe Bryant, puis c’est finalement ce même Koubi qui avait mis la main sur le trophée la saison passée en dépassant sur le fil Stephen Curry. Qui pour devenir le quatrième MVPsy de l’histoire ? Les candidats sont nombreux alors on part de suite pour un grand tour de la Stazouni en essayant de n’oublier personne. Fort logiquement notre futur lauréat se trouve dans le lot, à moins qu’une surprise de taille “revenir de 3-1 en Playoffs” ne se produise. Allez, assez papoté, let’s go.

L’Avis du Psy c’est quoi ? Chaque vendredi depuis septembre 2013, une sommité du milieu médico-social reçoit dans son cabinet les dix personnalités NBA ayant le plus craqué durannt les sept jours précédents. Triples-doubles avec les ballons perdus, blessures, blow-out qui ne passe pas, boulard qui enfle, craquage total ou braquage vocal à visage découvert, toutes les raisons sont bonnes pour pousser la porte du Psy…

Les candidats potentiels à quelques visites chez le Psy TrashTalk sont nombreux mais ne sont pas tous à caser dans la même catégorie. Certains compteront par exemple sur l’appui d’un professionnel pour gérer leur talent et les fat perfs qu’ils enverront chaque soir, puis la fatigue et le boulard qui peuvent aller avec. On pense par exemple à James Harden, Russell Westbrook, Damian Lillard ou Karl-Anthony Towns. Puis à DeMarcus Cousins qui aura pour sa part un accès privilégié au cabinet en tant que patient connu et reconnu depuis si longtemps. La baie de San Francisco aura également fort logiquement un joli lot de fifous à envoyer au Psy puisqu’il faudra pêle-mêle empêcher Draymond Green de trop japper, souffler un peu sur les braises de Stephen Curry et surtout réconforter (c’est notre boulot hein) Kevin Durant lorsque son nom sera suivi du mot “en**lé” à chacune ou presque de ses sorties. Les coachs seront également à surveiller comme le lait sur le feu puisque Tyronn Lue, Fred Hoiberg, Erik Spoelstra, Jeff Hornacek, Kenny Atkinson, Brett Brown, Steve Kerr, Mike D’Antoni, Dave Joerger, Alvin Gentry, Billy Donovan ou Luke Walton auront tous besoin, à un moment donné, de souffler et/ou de se soigner… Big up également aux petits jeunes qui débarquent seulement chez les grands car c’est une jolie cuvée de potentiels zinzins qui nous rejoint cette année. Brandon Ingram ? Les compléments alimentaires sont déjà commandés. Joel Embiid ? Joker, le Psy est peut-être bien amoureux, autant que de Bruno Caboclo. Ben Simmons ? Le rendez-vous est déjà pris, le gamin a un peu de temps paraît-t-il. Malachi Richardson ? Le candidat parfait pour tester de nouveaux médicaments. Buddy Hield ? Le gosse a du Gérard en lui et c’est déjà une première victoire.

Mais le cabinet ne serait rien sans ses véritables étendards alors rendons hommage à tous ces malades incurables qui font vivre la clinique TrashTalk depuis trois ans, tantôt victimes des attaques gratuites du Psy, tantôt vraiment malades et en besoin de câlins… Tant pis si certains ont déjà été cités, et tant pis également si certains ont raccroché les sneakers parce que l”on se devait de smacker tout le monde… LeBron James, Dwight Howard, Walter Tavares, Kelly Olynyk, Robert Sacre, Ryan Kelly, Hasheem Thabeet, DeMarcus Cousins, Nick Young, Lance Stephenson, Chris Andersen, Mario Chalmers, Markieff Morris, Carmelo Anthony, Nene Hilario, Rajon Rondo, Hassan Whiteside, Jeremy Lin, tous les Clippers (c’est comme ça), JaVale McGee l’instigateur, Rudy Gay, Rudy Gobert, Rudi Voller, Anthony Davis, Adreian Payne… Une liste clairement interminable mais qui prouve une fois de plus que le Psy TrashTalk a mis le doigt sur quelque chose et que son activité perdurera tant que vous, lecteurs, ne l’aurez pas congédié.

Puis on ne pouvait terminer ce préambule autrement que par une bise à celui qui nous motive chaque matin, celui sans qui rien ne serait possible et sans qui la Terre serait déjà à feu et à sang, celui que l’on appelle Gérard et qui est notre guide à tous. Sache jeune homme que la porte du cabinet te sera toujours ouverte de jour comme de nuit, sache que c’est grâce à ta flamme que le feu de TrashTalk brûle de plus en plus fort. Sur ce, Messieurs Dames, on vous donne rendez-vous le vendredi 28 pour la première édition de cette quatrième saison de l’Avis du Psy et comme dirait un célèbre poète originaire de la Creuse : c’est que d’l’amour.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top