Nets

Jeremy Lin nous sort la spéciale face aux Knicks : 24 points, 10 passes et 8 balles perdues, la Lolsanity est en marche

Jeremy Lin, Nets

A toi qui penses que la saison des Nets sera vraiment chiante, tu n’as qu’à moitié raison.

Source : youtube

Quoi de mieux pour se préparer à la reprise qu’un bon vieux merdico des familles ? Un merdico de pré-saison s’il vous plaît… Seuls les vrais se seront levés cette nuit et seuls les vrais auront donc assisté à la victoires des Knicks face à Brooklyn, et ce malgré une nouvelle belle sortie de Jeremy Lin, confortablement installé à la mène des Nets et visiblement prêt à casser quelques reins cette saison en plus de faire saigner nos yeux à base de catogans d’un autre âge…

Malgré de belles choses entrevues du côté des Knicks grâce à Joakim Noah (12 points, 6 rebonds et 3 passes), Courtney Lee (15 points à 7/8) et les benchers Kyle O’Quinn, Mindaugas Kuzminskas ou Justin Holiday, malgré une victoire 116-111 de ces mêmes Knicks, c’est bien du côté du squad de Kenny Atkinson que l’on part pour un petit voyage au pays du highlight, juste le temps de souligner la forme de… Jeremy Lin. 17 points et 6 passes de moyenne sur cette campagne de rencontres amicales, plus de 50% au tir, la même chose du parking et la nette impression que si les Nets ont de bonnes chances de perdre des wagons de matchs cette saison, l’ancien 6th man des Hornets pourrait bien s’éclater sous le maillot des Nets.

Une nouvelle preuve hier puisqu’en 30 minutes, le futur point guard titulaire de Brooklyn aura causé bien du tort à la défense des Knicks, alternant le drive et la passe juste pour trouver le plus souvent Brook Lopez mais aussi le copain démarqué dans le corner ou celui qui part taper la carotte en contre-attaque. Très agressif comme à son habitude, l’ancienne idole s’est rappelée au bon souvenir de son vieux jersey en allant collectionner les coups de sifflet et en accumulant les gros and-one pour terminer avec une belle feuille et une nouvelle fois une jolie promesse pour son coach et les 17 fans des Nets présents dans le système solaire. A l’arrivée, 24 points à 6/9 au tir dont 2/3 du parking d’Harvard, 10/13 au lancer pour récompenser son abattage, 10 passes et 2 interceptions, une ligne à peine ternie par… ses 8 ballons perdus mais que voulez-vous, on ne va pas non plus lui demander d’être parfait puisque l’on vous rappelle qu’il n’est cette saison que l’assistant conducteur d’une franchise dont l’objectif se trouve autour des 25 victoires…

En voilà en tout cas un qui se fiche pas mal de tout ça et qui voudra montrer dès mercredi qu’il est capable de driver une franchise NBA. Ça tombe bien, ce sera à Boston, et il paraît que ça défend un peu là-bas.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top