Hawks

Jarrett Jack coupé par les Hawks : étonnant ? Risqué ? Ou juste logique ?

Jarrett Jack - Hawks

Les Hawks arrêtent Jack…

Source : YouTube / HIPHOPSINCE1987TV

La nouvelle est tombée hier. Les Hawks ont décidé de couper Jarrett Jack qu’ils avaient pourtant signé pendant l’été pour en faire le back-up de Dennis Schröder, promu titulaire après la départ de Jeff Teague. Le meneur allemand se retrouve vraiment seul maître à bord avec comme remplaçant l’inexpérimenté Malcolm Delaney (rookie de 27 ans) et Will Bynum.

En janvier dernier, alors qu’il était sur la route d’une bien bonne saison avec les Nets (plus de 12 points, 7 passes décisives et 4 rebonds de moyenne en 32 matchs titulaire), Jack s’est retrouvé contraint de laisser son équipe se débrouiller seule pour le reste de la saison à cause d’une sale blessure au niveau des ligaments du genou droit. Coupé en juin par Brooklyn, il avait donc attiré l’attention des dirigeants des Hawks en juillet. Mais, finalement, Jack n’était pas désiré en Géorgie et est donc aujourd’hui agent-libre. Certainement encore un peu juste physiquement après cette blessure, l’ami Jarrett n’a pas goûté à une seule minute de parquet pendant la pré-saison et les Hawks – qui devaient faire des choix pour ramener leur roster à 15 joueurs avant le 26 octobre prochain – ont tranché. Ce sera sans Jack, avec Schröder en titulaire et des vraies incertitudes derrière. Un choix qui va contenter les uns et surprendre les autres.

Car si Jarrett Jack n’est pas une assurance tout risque au poste 1, il a possède une belle expérience de la Ligue (11 saisons, 7 franchises) en tant que premier remplaçant du meneur starter. Peut-être que les Hawks n’ont tout simplement pas voulu prendre le moindre risque avec un joueur dont l’âge (33 ans) ne garantit clairement pas un retour à un niveau suffisant pour tenir la mène sur de trop longues séquences en NBA. Pour autant, le risque pris en le coupant est tout aussi grand à priori car, si la confiance accrodée à Schröder peut se comprendre (même si le joueur doit prouver), la question des rotations à la mène est donc très ouverte. Quand on connaît l’importance de ce poste aujourd’hui, se contenter de Bynum – dont le niveau est au mieux celui d’un remplaçant à petites minutes – et de Delaney – qui est tout autant un 2 qu’un meneur – parait un peu hasardeux.

Mais faisons confiance au management des Hawks. Réponses et vérités viendront comme toujours des matchs disputés sur les terrains tout au long de la saison. Jarrett Jack va lui tenter de se trouver un spot dans un roster dans les semaines à venir. Un petit contrat à Detroit pour compléter une rotation sans Reggie Jackson en début de saison ? Un passage aux Kings où le poste de meneur est loin d’être rassurant ? 

Source : nba.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top