Celtics

Danny Ainge n’est pas pressé de chambouler son effectif : serait-ce le calme qui précède la tempête ?

Danny Ainge - Celtics

Alors Danny, que nous prépares-tu ?

Source : CelticsTown

Cela lui a réussi dans le passé et il dispose aujourd’hui de la caillasse nécessaire pour recommencer, mais Danny Ainge se dit patient dans sa quête d’une ou plusieurs stars. Le boss des Celtics veut laisser une chance au groupe actuel, tout en gardant un œil sur les différentes offres…

Flashback : été 2007, Danny Ainge envoie une ribambelle d’espoirs bien cotés plus une poignée de premiers tours de Draft pour récupérer Kevin Garnett et Ray Allen. Un an plus tard, Boston est champion. Cette belle réussite pourrait l’encourager aujourd’hui à répéter l’expérience, d’autant que le groupe dirigé par Brad Stevens affiche plusieurs jeunes vétérans et/ou d’espoirs assez recherchés sur le marché. Ainge, en bon vieux roublard de la Ligue, le sait et discute volontiers avec les autres franchises mais répète à qui veut l’entendre qu’il ne compte pas se précipiter :

Vous faites une erreur quand vous dites que vous devez faire quelque chose. Il y a beaucoup de noms sur lesquels nous discutons mais nous ne sommes pas prêts à payer le prix. Nous sommes prêts à bâtir sur que nous avons déjà s’il s’avère que c’est le meilleur chemin (…) On essaye de trouver de bonnes affaires. Et parfois, il faut réaliser des petits échanges pour ensuite en faire de plus gros. Il faut se mettre dans une position avec de bons jeunes joueurs, de bons contrats et des pièces intéressantes. Cela nous positionne si un joueur devient disponible sur le marché, mais il faut que ceux-ci apprécient nos joueurs et nos pièces. En même temps, on ne va pas rester assis en attendant qu’un miracle se produise. On veut que ce genre d’échange puisse se produire mais on ne va pas chasser tous les joueurs possibles.

En clair, “On veut bien dealer mais pas avec des bras cassés”. Les “petits échanges” qu’évoquent le patron de la Green Nation lui ont permis dans un passé récent d’acquérir Isaiah Thomas et Jae Crowder (soit deux pièces majeures de son cinq actuel). Les rumeurs qui circulent concernent Jimmy Butler et Russell Westbrook, de la très grosse armada donc. Pour le premier, on voit bien l’idée : le poste 2 est encore le plus perfectible côté Boston et avec Avery Bradley, qui progresse bien mais qui a aussi montré ses limites, la franchise Massachusetts dispose d’une monnaie d’échange susceptible d’intéresser un paquet d’équipes (au milieu d’un gros package contenant espoirs et tours de Draft en pagaille, bien entendu). Et si le nouveau Big Three de Chitown se marche sur les pieds, il se pourrait que Jimmy Buckets soit le premier à plier bagages. En revanche, pour le second, Westbrook, on voit mal comment Oklahoma pourrait se laisser convaincre. Russ a signé une prolongation après que Kevin Durant ait quitté sa zone de confort et, après digestion de l’épisode, semble plutôt épanoui dans son (dorénavant incontestable) rôle de Numero uno… Un échange avec l’explosif arrière d’OKC ne serait donc envisageable qu’après une saison médiocre (voire deux) avec le Thunder, qui finira de le persuader de rejoindre un “Big Market” comme Boston… C’est à dire “pas demain la veille” comme dirait mamie.

On serait un joueur sous contrat avec les Celtics (au delà du mode “kiffance x infini” d’être dans un roster NBA), on se ferait pas mal de soucis, car ce genre d’annonce signifie que le front office est bien obsédé par une réussite à court terme. Et si les premières foulées du groupe au départ de cette saison 2016-17 qui débute, ne sont pas satisfaisantes… il va y avoir du changement assez rapidement !

Source : Basketball Real GM


1 Comment

1 Comment

  1. Celtics4ever

    19 octobre 2016 à 0 h 10 min at 0 h 10 min

    Petit détail: Ray Allen signe comme FA en début d’été alors que seul The Truth est en poste à Boston ! KG arrive 1 mois plus tard via trade, il n’y avait à aucun moment l’idée de rejoindre une superteam via la volonté des joueurs, tout a été réalisé grâce au boulot d’Ainge ! On est loin des exemples de Miami ou GS ! Juste pour préciser…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top