Magic

Tony Parker et les Spurs affrontent le Magic d’Evan Fournier : Old school versus New school

france edf maillot - Equipe de France

Les chauvins sortiront forcément vainqueurs de cette rencontre.

Source image : Adidas via http://www.sportbuzzbusiness.fr/

C’est une première depuis de longs mois : Tony Parker et Evan Fournier, avec leur jersey respectif, fouleront le même parquet. L’opposition entre TP et Vavane peut être légitimement perçue comme un duel “Old school vs New school” aussi bien en NBA qu’en Équipe de France…

Tony Parker, qui a mis un terme à sa carrière internationale cet été officie depuis 15 saisons chez les Spurs : franchise terne mais victorieuse qui affiche une régularité exceptionnelle (tous sports confondus) depuis près de 25 ans. En face, Evan Fournier, qui a raté les derniers Jeux mais devrait, dans les prochaines années, prendre la tête de la sélection (avec De Colo, Batum et Gobert), vient de signer son premier gros contrat chez le Magic : franchise jeune qui fait le yoyo depuis son arrivée en 1989 (soit le début de la régularité texane) et bénéfice (coucou Mickey Mouse) d’une image joviale. En clair, Tony est en train de conclure sa carrière pendant qu’Evan attaque les choses sérieuses. On pouvait difficilement faire plus opposée comme situation entre les deux. Et le premier acte se joue ce soir à 19h00 (1 heure à Paris) au Amway Center.

Pré-saison ou pas, les Spurs appliquent leur style de jeu et défendent sévère comme à leurs habitudes. La victoire décrochée vendredi dernier (face à des Pistons limités à 81 points) avait des airs de derby de l’Est des années 1990, avec des défenses rugueuses et des pourcentages avoisinant les 40-45 % aux shoots. Mis à part Kawhi Leonard (20 points, 8 rebonds à 7/11 aux shoots) et LaMarcus Aldridge (10 points, 9 rebonds à 5/10) les Spurs se sont montrés maladroits dès qu’ils délaissaient le parking (7/15 à trois points), à l’image de TP qui signe 2 points à 1/6 aux shoots en 16 minutes ou Pau Gasol avec 11 points à 3/8 et 2 petits rebonds en 21 minutes de jeu. Laborieux mais efficaces donc, as usual. Après un premier match perdu face aux Suns (91-86), les hommes de Pop ont enchainé deux victoires : une contre les Hawks (102-91) et une autre le lendemain face aux Pistons (86-81), en ouvrant à chaque fois (et ce n’est pas le cas de toutes les équipes) très largement le banc.

Côté Magic, toujours pas de victoire. Après deux défaites en deux jours (102-97 face aux Grizzlies puis 111-102 face aux Cavs) les hommes de Frank Vogel ont eu six jours pour se reposer et préparer la réception de Tony and Co. Lors de l’ouverture face à Memphis, Vavane s’est montré à son avantage en finissant meilleur scoreur du match avec 18 points en 23 minutes, avant d’en mettre 14 en 22 minutes le lendemain face aux champions en titre. Laissant au très bavard Mario Hezonja (17 points en 27 minutes) et au très utile Jeff Green (19 points en 24 minutes) l’occasion de rappeler leur valeur. Face aux Grizz puis aux Cavs, on a également pu voir Vucevic démarrer au poste 4 aux côtés de Biyombo. Serait-ce le frontcourt que Frank Vogel envisage pour le reste de la saison ? Ou doit-on s’attendre au retour d’un Serge Ibaka en pleine santé dans le cinq de départ ? Avec un vilain 4/12 aux shoots pour 11 points en 23 minutes, enchainé avec 8 points à 3/7 en 18 minutes, Nikola Vucevic ne s’est pas montré particulièrement à l’aise à sa nouvelle place. Face à LMA, le test de ce soir sera de taille pour l’intérieur monténégrin.

Le cadenas défensif des Spurs, la réaction d’orgueil du Magic ou encore l’opposition (quasi-totale) entre nos deux frenchy, sont autant de raisons qui font de ce match (même de préparation) une rencontre prometteuse. Après une semaine sans jouer pour le Magic, l’entame pourrait être délicate et cafouilleuse mais il faudra impérativement montrer du caractère… quitte à laisser le compteur à victoires vierge.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top