Hawks

Dwight Howard fait mumuse avec l’équipe Z des Cavs : 26 points, mobilité, concentration

On attendait de voir ce que pouvait donner Dwight Howard pour son premier match “à la maison” sous les couleurs des Hawks face à des Cavs qui avaient remporté leurs deux rencontres initiales dans cette pré-saison et s’annonçaient comme un test intéressant. Même si Tyronn Lue avait décidé de laisser au repos tous ses titulaires majeurs et de ne faire jouer que des gars dont le rôle sera, pour la plupart, de cirer le banc tout au long de l’exercice à venir, nous avons pu avoir un début d’idée de ce que ce bon Dwight va pouvoir proposer au sein de ces Faucons. 

L’ambiance fut donnée d’entrée par le nouvea pivot d’Atlanta. Avec un peu moins de 10 minutes sur le chrono du premier quart, Jordan McRae pensait pouvoir profiter d’un repli défensif un peu mou de ses adversaires pour filer au cercle et y déposer un lay-up. Mais Howard – avec son numéro 8 – veillait au grain et scotchait le tir de l’arrière des Cavs sur la planche. Quelques secondes plus tard, Dwight se retrouvait au poste bas, à quatre bons mètres du cercle, avec Cory Jefferson en face de lui. Mais plutôt que d’aller le jouer dessous, le pivot des Hawks a dégainé, tout en confiance, un petit shoot avec la planche. Comme en plus, l’ex D12 a régalé de bons moves au poste ou en “semi-drive” depuis le poste haut, c’est une performance bien complète offensivement dont il nous a gratifié. Au final, ce sont 26 points à 11/15 au tir accompagnés de 8 rebonds, 2 passes décisives et 2 contres qui figurent dans la ligne de stats d’Howard, le tout en 24 minutes. Il y a encore du boulot, notamment aux lancers-francs – où il n’a rentré que 4 de ses 9 tentatives – mais les bases sont bonnes. Dwight a su bien profiter du jeu collectif des Hawks. Il pose de bons écrans, roule bien vers le cercle mais sait aussi s’écarter pour laisser de l’espace ou recevoir le ballon dans d’autres conditions. Ses partenaires n’hésitent pas à le nourrir lorsqu’il est position au poste bas ou à lui envoyer des ballons en hauteur à chaque fois que l’occasion s’est présenté.

Une performance intéressante donc malgré la faiblesse de l’opposition et l’absence de Paul Millsap avec lequel il faudra voir comment Dwight Howard s’entendra. Le pivot semble bel et bien déterminé à revenir fort enmontrant que son jeu a évolué. Affaire à suivre. 

1 Comment

1 Comment

  1. VinceR

    11 octobre 2016 à 11 h 27 min at 11 h 27 min

    En réalité sachez-le quand on indique Z pour une équipe de sport pro, ceci doit se comprendre comme l’ultime lettre de l’alphabet et pas comme DBZ super sayen…lol
    Même les bleus auraient eu leur chance ici…c’est pour dire!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top