Kings

Ben McLemore et Rudy Gay : l’update du jour signée Vlade Divac, avant le transfert ?

Rudy Gay

Tout va bien, même dans les rumeurs.

Source image : YouTube - Kings

Pour la 254ème fois depuis un an, les deux joueurs extérieurs de Sacramento se sont retrouvés dans les rumeurs de départs, mais cette fois c’est leur patron qui est venu à leur rescousse : Vlade, à toi la parole.

Interviewé sur Sirius XM Radio en fin de semaine, le stratège des Kings sait qu’il est au coeur de ces rumeurs car les textos envoyés et coups de téléphone enchaînés ne trompent pas et terminent rapidement dans les oreilles des médias. Cependant, ce n’est pas le genre de Divac de balancer un bidon d’huile sur le feu, surtout à quelques jours de la reprise. D’autant plus quand un nouvel entraîneur débarque, qu’une nouvelle salle s’ouvre et qu’il y a une vraie page à tourner positivement au sein de la franchise. Du coup, même s’il garde les cartes en main et qu’il ne dévoile pas son jeu, l’ex-intérieur de Sacramento a tenu à réaffirmer son soutien envers McLemore et Gay en offrant quelques belles paroles. Du grand blabla de beau parleur, avant de les renvoyer dans quelques mois ? Un mois de février ne peut vraiment se passer sans que des rumeurs de départs entourent Ben et Rudy, mais pour le moment nous sommes en octobre et Vlade a préféré garder les yeux rivés sur le présent.

Ces rumeurs font partie du business. On reçoit de nombreux appels, on passe aussi de nombreux appels, c’est comme ça. Mais on est très heureux d’avoir Ben avec nous, la façon dont il a progressé cet été ou le fait qu’il soit jeune, nous allons le garder. […] On en rigolait la dernière fois avec Rudy, je me suis excusé pour tout ce bazar mais on a décidé de le garder. C’est un grand talent qui est beau à regarder jouer, il représente une bonne partie de ce qu’on souhaite faire ici, et ce sera à lui de choisir l’été prochain. S’il préfère rester c’est super, s’il préfère partir il faudra faire avec. Mais c’est cette saison qu’on veut être compétitifs.

Situations contractuelles différentes, postes différents, les deux hommes passeront certes un été déterminant dans quelques mois mais il y aura un vrai choix à faire dans le camp de Divac. On garde, on transfère ? Et si on garde, c’est la paire ou seulement un des deux ? McLemore joue arrière, Gay préfère être ailier et a parfois joué en poste 4, mais c’est surtout la player option de Rudy qui nous intéresse ici. Car comme on a pu le voir avec Rajon Rondo l’an dernier, cartonner sur les parquets avant de squatter le marché des agents libres est souvent une bonne idée, lorsqu’on veut s’en mettre plein les poches. Maintenant, l’intention du vétéran sera-t-elle axée sur les succès ailleurs ou bien les valises offertes ? Car si McLemore ne demandera pas énormément de sous, c’est bien son tour qui tombera dans un an, lorsque lui et ses copains de la Draft 2013 (Gobert, Schröder, Oladipo) demanderont une augmentation royale. Sous Dave Joerger, il sera justement intéressant de voir lequel des deux snipers pourra retrouver ses sensations, et offrir des chiffres qui pousseront les Kings à devoir sortir le chéquier.

Avec ce tournant identitaire décisif et l’envie d’obtenir des résultats cette saison, Divac sait qu’il ne pourra pas non plus chambouler son groupe en pleine campagne. Perdre Gay contre que dalle, par conséquent ? Il faudra peut-être faire avec…

Source : Sirius XM Radio

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top