Celtics

Terry Rozier veut récupérer toutes les minutes d’Evan Turner : bon courage à Interflora

Terry Rozier

Va falloir tirer et pousser, et pas qu’un peu.

Source image : YouTube - MMA

Il a du talent plein les mains, a réalisé une belle formation universitaire et montré de beaux progrès lors de la dernière Summer League : Rozier est prêt à fleurir, vous l’attendiez comme jamais en intro.

Lorsqu’on regarde la rotation extérieure de Boston avant le début de saison à venir, ce n’est certainement pas à Terry qu’on pense immédiatement, les autres noms déjà connus et installés possédant un temps de jeu assez important. Isaiah Thomas, Avery Bradley, Marcus Smart, déjà trois mangeurs particulièrement gourmands, qui ne vont pas laisser trop de miettes aux autres et imposeront à l’équipe de devoir se démerder avec Brad Stevens. Mais c’est justement dans ce sens que la pépite formée à Louisville veut bosser depuis quelques temps, ayant offert des performances rassurantes à Vegas en juillet et impressionnant déjà pas mal de monde sur ce camp d’entraînement aux couleurs vertes. En effet, comme Scott Souza du Metrowest Daily News l’a confirmé sur son compte Twitter, Rozier a un objectif assez précis pour la saison à venir et celui-ci ne concerne aucun critère statistique offensif ou défensif. Il s’agit avant tout du temps de jeu, celui laissé par un certain Evan Turner, désormais habitant de l’Oregon à Portland.

L’an passé, ‘l’autre Evan’ avait offert une saison remarquable en sortie de banc pour Boston, devenant un playmaker solide et régulier pour son équipe. En grattant 28 minutes par rencontre, Turner avait enfin trouvé son rôle idéal et pu jouer librement, ce qui n’a pas échappé au management des Blazers puisqu’une blinde lui a été offerte dès le début du mois de juillet (70 millions sur 4 ans). C’est donc un temps de jeu conséquent qui a été laissé au banc des Celtics pour la rentrée, et Stevens sait qu’il va devoir trouver une combinaison parfaite afin de garder le même rendement que l’an passé. Rozier ? Moins bon créateur et forcément moins expérimenté que son ancien coéquipier, il pourra apporter en vitesse et en capacité à scorer. Mais de là à craquer la barre des 28 minutes par soir, on a beaucoup de mal à y croire. Passer de 8 à 16 serait déjà une belle progression dans une équipe qui sera dans le haut de tableau à l’Est, surtout quand on sait que Gerald Green, R.J Hunter et James Young ne se laisseront pas faire sur cette reprise. Mais si Terry confirme ses progrès et démarre la saison aussi agressivement qu’en juillet, qui sait…

La concurrence au poste d’arrière remplaçant n’est pas insurmontable, mais elle est tout de même présente. Terry Rozier est un bon scoreur qui peut clairement se faire une place dans la Ligue, mais il faudra déjà doubler son temps de jeu et ensuite… we’ll see.

Source : Metrowest Daily News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top