Timberwolves

Karl-Anthony Towns veut “qu’on lui apprenne à devenir meilleur” : Tonton KG, on a besoin d’une nounou

Karl-Anthony Towns, Wolves, Kevin Garnett, sophomore

2017, année du chat.

Source : youtube

Karl-Anthony Towns est assurément l’un des mecs que l’on regardera cette saison avec le plus de plaisir. Avec le plus de bave aux lèvres même. Une bonne nouvelle de plus dans le ciel de Minneapolis ? Le gamin de 20 ans semble avoir un cerveau qui fonctionne et ne demande qu’à apprendre. Putain de miam-miam.

Interrogé par Kyle Ratke de USA Today, le Rookie Of the Year 2016 a donc annoncé une nouvelle fois la couleur. Monsieur veut devenir un immense joueur mais il est prêt à bosser, à écouter les conseils des anciens, à se remettre en cause et tutti cuanti. De l’or en barres ce gosse :

Il y a tellement de joueurs talentueux dans cette ligue… mais seulement très peu d’entre eux seront reconnus plus tard comme de fantastiques joueurs, parce qu’ils auront été capables de dire un jour qu’ils avaient besoin d’apprendre. Pour ma part je suis prêt à dire que je suis dans cette situation, que je ne sais pas tout. Je ne sais pas ce que c’est d’être un grand joueur, d’être un Hall of Famer. Et j’ai envie d’apprendre.

Boule au ventre et petits yeux qui papillonnent, Karl-Anthony Towns n’est donc officiellement pas de ces gros boulards qui pensent tout savoir avant l’heure. On cherchait depuis quelques temps déjà les défauts du garçon et ça n’est donc toujours pas aujourd’hui que l’on en trouvera, puisque si celui qui a tourné à 18,3 points, 10,5 rebonds et 1,7 contre pour son année rookie commence à jouer les taiseux et à vouloir taffer pour progresser… et bien on ne répond plus de rien. Bonne nouvelle également pour Tom Thibodeau qui est évidemment fan des Jean-Michel Bosseurs et qui va donc pouvoir mettre dans les pattes de KAT ses meilleurs éléménts mais surtout pas Adreian Payne. Wolves ? Vétérans ? Hall Of Fame ? On vous voit venir à des kilomètres et, à vrai dire, on y a également pensé : quid de Kevin Garnett dans cette histoire, lui qui était revenu sur ses terres adolescentes aussi pour assister et participer à l’explosion de son jeune teammate, mais qui s’est aujourd’hui retiré sans vraiment nous dire s’il squatterait le Target Center dans les prochaines semaines… Les solutions sont en tout cas nombreuses pour Towns puisque si le roster de Thibs ressemble malheureusement plus à une crèche qu’à une usine à légendes, Hakeem Olajuwon ou d’autres anciennes gloires de NBA se feront logiquement un plaisir de donner quelques conseils ou autres cours de hook à la bestiasse du Minnesota. Ça promet…

Mains de fées, tête bien calée sur les épaules et corps taillé dans un baobab centenaire. On voudrait pas faire les groupies hein, mais s’il ne va pas nous chercher le trophée de MVP d’ici 5 ans, on fera péter le mea culpa et on réfléchira peut-être bien à se réorienter dans les potins.

Source texte : nbcsports.com

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top