Heat

Josh McRoberts est encore blessé : il n’aurait pas dû signer au Heat… et retourner plutôt aux Blazers

Josh McRoberts

Il en chie, Duga.

Source image : NBA League Pass

Sélectionné au second tour en 2007 par les Blazers, Josh McRoberts a connu la galère de la D-League avant de s’imposer dans la rotation des Pacers puis des Bobcats. Ailier fort besogneux, bonne patte gauche, Josh s’était laissé convaincre par Pat Riley. Il n’a depuis joué que 59 matches… en deux ans.

Josh McRoberts est en convalescence après s’être blessé pendant les derniers Playoffs. L’ailier fort formé à Duke a déclaré avoir souffert d’une fracture au pied gauche pendant le match 7 (perdu) de la demi-finale de conf face aux Raptors. Match dans lequel il plantera tout de même 10 points en 15 minutes. Très (trop) souvent sujet aux blessures, Josh sait que, au delà de sa propre personne ou de sa carrière, ses nombreuses chutes deviennent très frustrantes pour les autres. Le joueur est conscient de l’image “type utile mais fragile” qu’il peut véhiculer, mais refuse de s’y habituer :

J’assume. J’assume complètement. Je suis le grand gars blanc qui se blesse tout le temps. Je ne me reconnais pas non plus, vous savez. Je comprends tout à fait d’où cela vient. Et je veux m’en écarter (…) Ce n’est pas comme si je m’étais blessé en promenant mon chien. Je me suis blessé en jouant pour le Heat, en essayant d’aider l’équipe à gagner (…) J’ai eu de la malchance et je fais tout ce que je peux pour être en bonne santé. Et croyez-moi, si quelqu’un peut être frustré, c’est bien moi. Mais je comprends. Je suis un fan d’autres sports aussi. Et quand votre gars est blessé, et vous êtes là “Mec, on a besoin de toi. On a besoin que tu joues.” Donc je comprends.

À 28 ans, ce role player plutôt bon (quand il est en bonne santé) a déjà connu six équipes en neuf ans de carrière. Il entame cette saison la troisième et avant dernière année de contrat avec Miami. Il sait donc qu’il devra répondre présent au moins 70 fois dans l’année comme il l’a fait à deux reprises seulement dans le passé (en 2011 avec Indiana et en 2014 avec Charlotte). Son retour est prévu après le camp d’entrainement. La pré-saison sera donc l’occasion pour lui de rappeler sa valeur et récupérer quelques minutes laissées par le potentiel (et triste) départ de Chris Bosh

En 2014, quand il s’engage avec le Heat, les Blazers sont sur le coup mais Josh préfère signer pour South Beach. Dommage, car l’infirmerie des Blazers aurait été idéale pour ses blessures à répétition. On a l’habitude des joueurs qui s’éternisent sur la “Injury list” dans ce coin de l’Oregon.

Source : Basketballrealgm.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top