Hawks

Du pick-and-roll à foison pour Dwight Howard : on annonce déjà la couleur à Atlanta

Dwight Howard

Toujours aussi fins, les bras.

Source image : YouTube - NBA TV

Avec un Media Day particulièrement calme puisque les caméras ne vont pas s’amasser autour des Hawks, Mike Budenholzer a tout de même lâché une info importante concernant son nouveau pivot.

C’était d’ailleurs une des questions que les fans se posaient cet été, même chez les simples curieux qui voulaient voir la version 2017 de Dwight. Devait-on s’attendre à une modification drastique du jeu à la Spurs avec des ballons au poste pour le géant, ou bien allait-il y avoir un ajustement du joueur en fonction des principes de la franchise locale ? La réponse fût donnée par Bud lui-même, et elle devrait ravir les habitants de Géorgie. Non, les Hawks n’ont pas prévu de devenir une équipe de post-ups, le mouvement de balle restera au cœur de toutes les séquences offensives et Dwight devra s’y faire. Mais pour utiliser au mieux la puissance physique du vétéran et sa capacité à attirer des défenseurs, son entraîneur a annoncé quelle allait être la base des situations offensives impliquant le numéro 8 : du pick and roll, avec Dennis Schröder en partenaire de crime, histoire de créer des espaces énormes pour les tireurs. Un retour à l’ancienne, puisque le pivot avait réalisé ses meilleures saisons en carrière en étant justement en duo avec les Hedo Turkoglu et Jameer Nelson de l’époque d’Orlando. On écoute donc le coach, qui est déjà impatient devant les possibilités offertes par son intérieur.

Dwight représente une telle force lorsqu’il se trouve sous l’arceau et dans la raquette, je pense que la NBA reste encore énormément tournée vers le pick and roll. Et en ayant conscience de cela, je pense qu’il va mettre beaucoup de pression sur la défense adverse, lorsqu’il roulera vers le panier après un écran. Cela va rendre notre attaque encore plus efficace et fluide, car il va attirer à lui seul la rotation à l’opposé et cela va créer des opportunités pour nos tireurs. C’est une des qualités de notre groupe ces dernières années, tout le monde a trouvé une façon d’être efficace offensivement en fonction de ses capacités, et je pense que celle de Dwight à rouler vers le panier va nous offrir de nombreuses possibilités.

Il est clair que pour un Kyle Korver ou un Kent Bazemore, voir Howard rouler vers le panier va plus ou moins représenter le nettoyage de zones énormes pour planter ses tirs à distance. Lorsque les Hawks jouaient avec Al Horford, l’intérieur dominicain avait plutôt tendance à préférer le pick and pop, ce qui espaçait merveilleusement l’attaque d’Atlanta mais forçait aussi l’équipe à se faire défoncer sous les arceaux. Avec Dwight ? C’est Dennis Schröder qui devrait se régaler, lui qui va vouloir passer son épaule devant son défenseur avant de réaliser un choix tout simple. Forcer l’intérieur adverse à faire la rotation et du coup envoyer une olive en l’air pour son pivot, ou bien punir les rotations qui auront trop peur de laisser Howard finir sous l’arceau. Et si les deux options sont bien défendues, il y aura forcément un sniper calé dans un coin pour sanctionner le tout. Du bon délire sur le papier, qui prendra évidemment du temps à mettre en place, mais il est déjà rassurant de voir que Budenholzer va utiliser au mieux les capacités de son joujou. On n’imagine même pas les spots que cela va aussi donner pour un Paul Millsap qui laissera la peinture à son partenaire…

La hype commence à monter doucement mais sûrement autour de cette nouvelle page chez les Hawks, concernant un Dwight Howard plus revitalisé que jamais. Pour le moment, c’est joli, maintenant il faudra confirmer sur le terrain… et finir derrière l’écran.

Source : Peachtree Hoops

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top