Heat

Le retour du dragon : Goran Dragic est prêt à retrouver le mode fuego de l’époque Suns

Goran Dragic

Numéro 1, à Miami c’est possible.

Source image : YouTube

Désormais seul à la tête du navire de Miami avec Hassan Whiteside à ses côtés, le meneur slovène sait que la franchise va compter sur lui pour offrir une saison royale : ça tombe bien, Goran est prêt.

On se souvient de son arrivée, comme si c’était hier. Le transfert en pleine soirée deadline de 2015, une demi-campagne au Heat suivie par une belle prolongation de contrat, puis une saison en demi-teinte offerte il y a quelques mois. Montant en puissance tout au long de l’année, Dragic avait d’abord sacrément galéré avant de trouver son rythme de croisière et rassurer Pat Riley sur son choix antécédent, ses Playoffs montrant les standards du garçon connus jusqu’ici. Sauf qu’aujourd’hui ? Les choses ont bien changé en Floride, Dwyane Wade vivant à Chicago pendant que Chris Bosh doit affronter une situation médicale délicate. Du coup, après avoir été recruté comme meneur sérieux pour épauler deux des membres du Big Three époque LeBron, c’est désormais aux commandes du paquebot que Goran se retrouve, avec des jeunes qui l’entourent, un géant à l’intérieur et un coach qui va énormément compter sur lui. Un niveau de responsabilités que l’intéressé accepte avec grand sourire, lui qui préfère largement être sur le devant de la scène plutôt que de galérer seul dans son coin, comme le Palm Beach Post l’a rapporté ce weekend.

“Je suis prêt. Je me sentais déjà bien à la fin de la saison dernière, et cette année je vais arriver en bien meilleure condition physique car j’ai joué tout l’été. Je suis prêt. […] Je ne ressens pas vraiment de fatigue actuellement, je n’ai participé qu’à 5 rencontres avec la Slovénie et sur 22 minutes de jeu seulement, ce n’est pas fatigant. C’était surtout amusant pour moi, de retrouver la forme. […] On a une équipe jeune, avec beaucoup de joueurs qui peuvent courir. Bien évidemment, tout ne dépend pas que de moi, mais on va voir ce qu’Erik (Spoelstra) va mettre en place et j’espère que ça ira dans ce sens. Quand j’ai signé ici, tout le monde me disait qu’on allait finir par jouer rapidement, donc je suis prêt. Nous sommes en reconstruction, mais cela ne veut pas dire grand chose. On peut toujours réaliser une belle saison, tant qu’on est sur la même longueur d’ondes au sein de l’équipe. On a beaucoup de jeunes joueurs talentueux et on peut courir toute la journée, donc j’espère qu’on va le prouver sur le terrain.”

Participant aux qualifs pour l’EuroBasket 2017 cet été, Goran était en effet avec son pays pour faire le job. En pleine forme, le vétéran a géré pour sa nation et il va pouvoir aborder cette saison avec un grand sourire. Car non seulement il va posséder beaucoup de ballons dans ses mains, mais Spoelstra a déjà affirmé que son équipe allait bien plus courir que par le passé. En même temps, quand tu passes de Wade à Tyler Johnson, Deng à Justise Winslow et Hassan qui continue de galoper, c’est un régal pour un dragster comme Dragic et on peut comprendre son enthousiasme. Lors de sa plus belle saison en carrière, avec les Suns en 2014, Goran avait été élu MIP en étant dans une situation sensiblement similaire à celle à venir. Une équipe attendue par peu de monde, un jeu rapide avec un magicien à sa tête, des jeunes qui avaient carte blanche à leur poste, et 48 victoires au final. Même si on n’ira pas jusque là concernant le Heat de 2017, le dossier du Slovène sera intéressant à regarder car cette campagne pourrait être celle de la résurrection. Une demi-saison de test, une de galère, maintenant place au retour du dragon.

Suffisamment expérimenté et bien dans ses pompes au moment où ces lignes sont écrites, Goran Dragic est prêt à retrouver des standards qui faisaient de lui une des darlings de la NBA. Les fans du Heat sont peut-être encore un peu tristes, mais qu’ils relèvent la tête : cette année pourrait être bien plus excitante que prévu.

Source : Palm Beach Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top