Wizards

John Wall et ses soucis aux genoux : une galère qui l’empêchera de revoir la vie en… Rose ?

John Wall

John Wall est actuellement incertain concernant le début de la nouvelle saison, et c’est surtout son style de jeu qui pourrait être gravement affecté.

Dans un silence qui nous laisse pantois, le meneur des Wizards est en train de vivre une rééducation particulièrement galère, qui pourrait affecter son jeu pour le reste de sa carrière : John Wall et les genoux, on risque de souvent mentionner les deux ensemble.

Hein ? Quoi ? Mais… comment ? Comment se fait-il, qu’on parle aussi peu de ce dossier, qui est loin d’être gravissime pour le moment mais pourrait clairement basculer du mauvais côté ? Pour plusieurs raisons, assez compréhensibles. Déjà, il faut savoir que le dragster des Wizards n’a pas vécu de véritable blessure marquante et télévisée, ce genre de séquence dont on se souvient et qui vous marque pour longtemps, images à l’appui. Gêné par des soucis aux deux genoux et bombardé par un Randy Wittman toujours aussi malin, Wall n’a pas su dire stop et la pression mise sur ses jambes a été plus forte qu’envisagé : 77 matchs à 36 minutes de moyenne, dans son style de jeu explosif, avec des genoux qui grincent ? Compliqué, surtout quand en fin de saison, le joueur a rencontré les médecins de son équipe et ceux-ci ont été directs sur sa situation. On arrête les conneries, opération aux deux genoux effectuée début-mai, sinon les pépins deviendront énormes par la suite. Du coup, sans que la planète basket n’en fasse une choucroute garnie, Playoffs en tête d’actu, un meneur All-Star tournant à près de 20 points de 10 passes de moyenne la saison dernière a subi un sacré coup de bistouri. Légère modification au genou droit, mais grosse procédure sur le gauche.

Et c’est justement ce dernier qui inquiète pas mal de monde, à l’approche de cette nouvelle saison. La mi-septembre étant au pas de notre porte, les camps d’entraînements vont s’ouvrir. Qui ne sera pas là ? Jean Mur. Toujours en pleine rééducation actuellement, le bolide vient de reprendre les activités en un-contre-un selon Chris Miller de CSN MidAtlanticmais on est loin du cinq contre cinq et c’est surtout la suite qui pourrait être troublante. Car en effet, le jeu de Wall est basé sur une explosivité et des changements de direction qui sont acceptables pour très peu de monde. On a encore la chance de voir un Russell Westbrook envoyer son corps à l’assaut, mais Derrick Rose a déjà dit stop et c’est aujourd’hui le meneur de Washington qui se retrouve devant ce potentiel problème. Les exemples de retour en pleine forme existent, on vient de mentionner le monstre du Thunder qui est passé trois fois sur la table et est aujourd’hui à un niveau athlétique encore plus extrême que par le passé. Cependant, tous les joueurs ne sont pas construits de la même façon, et ceux-ci réagissent différemment face à l’adversité. Quand l’un doute, l’autre fonce. Et quand machin est anxieux, bidule n’est que dans l’optimisme. Du coup, même si les récents propos tenus par Wall sont de l’ordre du positif, puisqu’il se voit revenir au taquet pour la reprise, il faudra surveiller de près ce dossier qui – mine de rien – pourrait devenir encore plus tendu que l’arrivée d’un nouveau président à la Maison-Blanche…

On croise les doigts pour que le parcours de Wall retrouve le meilleur chemin possible, surtout après l’avoir vu grandir dans son jeu. Mais gardons en tête que les meneurs explosifs avec des problèmes de genoux ne sont pas tous pareils face aux rééducations, et que le cas du dragster de Washington pourra aussi bien tomber dans le camp d’un Westbrook que dans celui d’un Rose.

Source : CSN

Source image : YouTube


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top