Heat

Josh Richardson se flingue une partie du genou droit : sale nouvelle pour le Heat avant la reprise

Le karma tourne d’une sale façon vers la Floride. Alors que le camp d’entraînement du Heat allait ouvrir ses portes et proposer aux jeunes de préparer leur saison de la meilleure des façons, c’est Josh Richardson qui s’est blessé en plein workout.

Ce bruit que vous entendez, c’est Pat Riley qui envoie valser la moitié de son bureau par la fenêtre. Alors que le gourou de Miami souhaitait tourner une page historique de sa franchise en laissant Dwyane Wade partir ailleurs cet été, c’est sur un pied bancal qu’il devra entamer la nouvelle régulière puisqu’une de ses meilleures pépites va se retrouver sur le côté. En effet, comme Yahoo Sports l’a notamment indiqué dans la journée d’hier, Josh Richardson s’est partiellement déchiré le ligament médial du genou droit alors qu’il effectuait une session routinière. Pour nos amis passionnés par le corps humain, il y a deux ligaments collatéraux dans la zone des articulations, le médial et le latéral (LCM et LCL). On entend souvent les trois lettres ACL être balancées par les ricains lorsqu’on est dans le pire cas de figure possible, mais l’arrière du Heat a ‘la chance’ d’être dans un scénario moins catastrophique sur le papier, puisqu’il est en train d’être évalué et que l’option opération pourrait être évitée. Après quelques recherches effectuées autour de différents sports comme la NFL ou le ballon-pied, on retrouve des projections qui semblent assez rassurantes sur le papier : 10 jours pour une déchirure de niveau 1, un mois pour une déchirure de niveau 2, deux mois pour une déchirure de niveau 3. On ne sait pas encore dans quel département se trouve le genou endolori de Richardson, mais voilà des projections sur lesquelles se baser.

C’est une vraie galère, pour Erik Spoelstra, d’apprendre que son jeune arrière sera obligé de passer la rentrée à grincer des dents. Car aux côtés de Justise Winslow, le jeune marsupial avait réalisé une fantastique première saison professionnelle, surprenant pas mal de monde grâce à sa détermination et son amour pour la défense. Au-delà d’être un copain de casquette de l’ailier, Richardson était surtout considéré comme un des beaux projets à développer pour prendre la relève de Wade. Non pas qu’on l’attendait à un niveau Hall of Famer dès cette saison, mais en duel avec Tyler Johnson le garçon avait de quoi bomber du torse. Passionné par la pression tout-terrain et montrant un poignet bien solide pour un rookie (46,3% de loin), le phénomène avait offert près de 7 points, 2 rebonds et 1 passe de moyenne en 21 minutes. Pas de quoi en faire un All-Star, mais pour continuer dans le développement du Heat il fallait au moins rester sur deux jambes. Résultat des courses, même si on ne sait pas encore quelle sera sa période d’indisponibilité, Josh devra regarder Tyler et Dion Waiters se partager les corvées sur le poste 2. Sympa, la perspective.

Justise Winslow sera le premier à faire la gueule, et les fans du Heat le suivront dans son élan. Mais en attendant la période d’indisponibilité du joueur, on croisera les doigts et on comptera sur l’ailier pour retrousser encore plus ses manches : l’après-Dwyane Wade démarre bien…

Source : Yahoo Sports

Source image :  Sun Sentinel


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top