Old-School

Hall of Fame Day, souvenirs souvenirs : quand Shaq détruisait le matériel en explosant le panier des Nets

Hall of Fame Shaq

Personne n’a pu refaire ce que le Shaq a accompli en cette soirée historique d’avril 1993, quand il ponctuait sa saison avec un panier totalement détruit.

Pour ce vendredi si particulier dans le monde de la NBA, il est important de revenir sur les carrières des grands qui ont marqué notre génération. Et à cette occasion ? Rembobinons la cassette, afin de visionner les trois actions les plus mémorables de chacun. Deuxième client : un certain panier dans le New Jersey…

Be kind, rewind ! Nous sommes le 23 avril 1993, la Ligue est sous le choc devant le séisme imposé par le rookie d’Orlando depuis quelques mois. Seulement, celle-ci ne sait pas encore ce qui va se passer chez les Nets ce soir-là, avec un Shaq plus remonté que jamais. Remettons les choses dans leur contexte, afin de comprendre pourquoi cette séquence devenue iconique s’est réalisée. Arrivé chez les grands quelques mois plus tôt, le mastodonte formé à LSU était déjà en train d’envoyer des messages au quotidien, que ce soit à ses adversaires comme à la Ligue. Près de 23 points, 14 rebonds et 4 contres de moyenne pour une saison rookie, peinard le nouveau. Sauf que si les statistiques sont majeures pour O’Neal, que dire de l’impact culturel et identitaire en seulement un an ? Dès ses premiers pas en NBA, c’est le panier des Suns qui se prend une Shaq Attack avec des suspensions détruites sur un putback bien léger. Premier avertissement. Les semaines passent, les victimes se font de plus en plus nombreuses, mais à deux rencontres de la fin de saison, il faut bien envoyer un dernier message. Un qui restera à tout jamais dans les mémoires.

Et en ce soir d’avril 93, les étoiles sont alignées pour que le géant rentre dans l’histoire. Pas numériquement, mais visuellement. Déjà, un intérieur de ce genre ne se fait pas beaucoup postériser dans sa carrière. Sauf que quelques semaines plus tôt ? Derrick Coleman vient claquer un appel deux pieds assez somptueux sur le Shaq, qui doit rendre les armes pour une des premières fois de sa vie. Le gaucher des Nets en profite même pour claquer un petit non-non avec son doigt, au visage d’un O’Neal rookie, et devant sa famille puisque le désormais Hall of Famer est natif du coin. Quand on pique une bête aussi large dans son égo, il faut se préparer aux répercussions. Et celles-ci seront mémorables, puisqu’il entamera la saison suivante avec un petit triple-double en dédicace aux Nets (24 points, 28 rebonds, 15 contres…), quelques mois après avoir fait le tour du monde sur ces images. Défendu par Dwayne Schintzius, qui doit probablement encore se gratter en pensant que du verre lui est tombé dessus, Shaq décide de monter ligne de fond et de tirer l’arceau avec lui. Le matos contre la nature, victoire de l’être humain : toute la structure s’effondre sous le poids du monstre, le public est choqué, le match est arrêté pendant près de 30 minutes, la NBA ne s’en remettra jamais. Les images font le tour du monde, la légende est née.

  • L’impact de cette séquence : qui n’a pas vu cette image, au moins une fois dans sa vie ? Il existe des séquences qui ont traversé les décennies, et qui ne pourront être reproduites. Pour le Shaq, c’est assez simple. Après avoir détruit ce panier en 1993, il imposera à la NBA de revoir son matériel. Oui oui, vous avez bien lu. Un homme a forcé une ligue à devoir changer son matos, car il était hors-normes. Cela n’arrivera probablement plus jamais.

Source image : YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top