Mix

La mixtape du jour : Paul George de retour en pleine forme, 15 minutes de douceur avec PG

Paul George

Deux ans après sa terrible blessure, Paul George n’a plus à se poser de questions : il est aujourd’hui au sommet de sa forme, médaillé d’or et prêt à tout défoncer.

Parce qu’on prend trop souvent pour acquis le fait qu’il soit aujourd’hui sur deux jambes, et qu’il est normal de le voir exceller au meilleur niveau, rendons aujourd’hui hommage à PG : l’ailier a prévu de rouler sur pas mal de monde cette année.

Difficile à dire, et même à croire. Qu’il y a deux ans, disons même deux ans et un mois, Paul George s’explosait la jambe avec Team USA, lors d’un match d’exhibition que les fans des Pacers doivent encore considérer comme la pire soirée de leur récente existence. La civière, le silence, les mois de convalescence, le doute évidemment. Dans nos têtes comme dans la sienne. Mais aujourd’hui ? Sa situation semble exceptionnelle, dépassant nos plus folles attentes après un tel choc. Médaillé d’or olympique avec son pays et auteur d’un comeback fabuleux la saison dernière, l’ailier est prêt à passer la vitesse supérieure, en retrouvant ses standards collectifs d’il y a quelques années. Car s’il y a bien un garçon n’éprouvant satisfaction que dans la réussite d’équipe, c’est lui. Les trophées individuels, sans façon. Ce que souhaite Paulo, c’est retrouver LeBron en finale de conférence, là où il l’avait laissé il y a justement deux ans, avant cette blessure. Depuis, une énorme page a dû être tournée dans l’Indiana, mais George est toujours là, plus prêt que jamais d’ailleurs. On a donc eu droit à un petit quart d’heure de démonstration offensive, histoire de nous rappeler que même si les Cavs, Raptors et Celtics feront la une des journaux à la reprise, une réalité reste indéniable.

Qui est le meilleur joueur de la Conférence Est, derrière le cyborg d’Akron ? Le silence suffira, on a déjà la réponse.

Source image : Scoopnest

Cliquez pour commenter

0 Comments

  1. Rodzilla

    septembre 2, 2016 à 9:21 at 9:21

    Si Brandon Roy n'avait jamais existé je pense qu'on aurait là un candidat sérieux pour le surnom "The Natural"..; Tellement beau !

  2. Abidou33

    septembre 2, 2016 à 12:14 at 12:14

    c'est vrai qu'il est beau à voir jouer ! Kyrie, Wade, George, Aldridge, Cousins => Cinq de base des joueurs les plus "beaux" à leur poste

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top