Magic

Serge Ibaka parle Thunder et opération séduction avec son ancien staff : à peine parti et déjà nostalgique ?

Serge Ibaka Thunder

Serge Ibaka voulait être le chouchou de ses profs mais ce n’est pas toujours facile…

Dans un récit façon “Journal intime”, Serge Ibaka évoque ses ambitions et revient sur certains épisodes clefs de sa carrière. Comme ses débuts à OKC où sa tentative d’impressionner ses coaches n’a pas eu l’effet escompté… La faute au numéro 35 :

Une histoire que j’aime raconter au sujet de mon passage à OKC concerne le premier entrainement. Je voulais impressionner mes entraineurs en arrivant le premier. Je me souviens que coach Brooks nous avait dit que l’entrainement débutait à 11 heures, je me suis donc présenté au centre d’entrainement à 10 heures, confiant dans le fait que je serai le premier sur place. Mais KD était déjà sur le terrain, à prendre des shoots. En tenue, au boulot.

Surpris mais déterminé, Iblocka ne dit pas son dernier mot :

Donc le matin suivant, je me suis “Ok je vais venir encore plus tôt. Peut-être vers 9h30. Je serai le premier, c’est sûr. Même pas. Le troisième matin, je me suis dit “Je vais venir deux heures plus tôt, à 9h” et bah vous savez quoi ? KD était déjà là, en train de bosser.

Nouvelle team nouvelles responsabilités, Air Congo se veut reconnaissant de l’opportunité qui lui ait donné :

Je suis reconnaissant envers Dieu pour cette opportunité. Je suis très heureux ! Ça ne sera pas facile, mais je vais travailler dur. Comme Russ et KD m’ont appris. Je suis impatient de jouer pour les fans d’Orlando. Quelle chance d’être dans une ville qui aime tant le basket avec Disney World à proximité. Je sais que ma fille qui a 10 ans, Ranie, va aussi adorer l’endroit. Je ne peux pas être plus excité de jouer avec ces jeunes Big men d’Orlando, nous allons voler autour du terrain cette année. Il y a beaucoup de talents dans cette équipe. Je suis impatient de travailler avec eux. Je suis un joueur différent que lorsque je suis arrivé dans la ligue, je comprends qu’il est temps pour moi d’accepter un nouveau rôle. Je fais partie des vétérans maintenant. À Orlando, je serai le mec qui allume les lumières dans le gymnase (sous entendu : le premier).

Serge Ibaka nourrit de grandes ambitions avec sa nouvelle franchise, et on espère qu’il parviendra à impressionner son monde en débarquant un peu plus tôt chaque matin. Vucevic n’est pas du genre à taper la grasse mat’ non plus… on lui souhaite donc bon courage !

Source : The Player’s Tribune

Source image : YouTube / Air Congo TV

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top