Hawks

Paul Millsap se prépare aux rumeurs : comme Horford, il se fera draguer tout au long de la saison

Si les Hawks ont dû dire au revoir à Al Horford cet été, les fans savent déjà qu’ils seront dans une situation tout aussi périlleuse l’année prochaine. En effet, Paul Millsap pourra devenir agent-libre, et nul ne doute qu’il profitera de ce droit.

Question simple, pour entamer la conversation. Y a-t-il meilleur ailier-fort que celui d’Atlanta, ou du moins y avait-il la saison dernière ? Si le débat peut durer pendant des heures en intégrant des copains comme Chris Bosh en forme, Kevin Love en vie ou Kristaps Porzingis en quelques mois, on a peu de temps à dépenser avant d’intégrer le couteau-suisse d’Atlanta dans ce groupe d’élite. Ses statistiques exceptionnelles de polyvalence, ses deux dernières participations au All-Star Game et ses progrès dans le jeu ont fait de Paul une arme appréciée aux quatre coins de la Ligue, ce dont il est justement conscient. Car s’il y a bien un vétéran qui connaît les rouages du business et la bonne attitude à avoir, c’est Millsap. Mentionné plus d’une fois dans les rumeurs de transferts en début de mois, notamment car le management des Hawks voulait tenter une association Horford – Howard dans la raquette, le produit formé à Louisiana Tech a passé quelques nuits agitées car il n’est jamais agréable de s’imaginer sur le départ. Mais au lieu de craquer face à ce genre de situation, l’intéressé à répondu à l’Atlanta Journal Constitution en faisant preuve de sagesse : la NBA fonctionne ainsi, il ne faut pas se braquer dès la moindre rumeur.

Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive, et ce ne sera pas la dernière : le business reste le business. Je ne pense pas que qui que ce soit apprécie cela, mais c’est ainsi, il faut accepter cette partie telle qu’elle est. Je suis un membre des Hawks pour le moment, et je le serai jusqu’à preuve du contraire. Je vais donc continuer à tout donner sur le terrain, et faire en sorte que cette équipe comme cette communauté gagnent. […] C’est ainsi que cela fonctionne, je n’en veux à personne dans le management. Je pense toujours que ce sont des personnes bien, que ce sont de grands travailleurs. Nous sommes en très bons termes.”

Comme son jeu et son attitude, tout est sous-contrôle chez Millsap, même ses déclarations. C’est d’ailleurs pour cela que les franchises bavent déjà devant la possibilité de le récupérer l’été prochain, lui qui pourra devenir agent-libre en mettant une croix sur les 21,472,407$ qui sont offerts en player option. En voyant des gars comme Horford prendre près de 30 millions la saison à plus de 30 ans ? Difficile de croire que Paul va refuser la possibilité d’exploser son salaire, lui qui était un des rares joueurs à proposer plus de 17 points, 9 rebonds, 3 passes, 1,5 contres et 1,5 interceptions la saison passée. Il sera donc intéressant de voir comment la franchise et le joueur aborderont la campagne à venir et comment la deadline de février sera traitée, car comme on a pu le voir cette année Atlanta préfère jouer le jeu des négociations plutôt que de craquer sous la pression. Horford désormais ailleurs ? Il se peut que Millsap fasse de même dans un an. Mais on sait qu’une grande saison peut changer beaucoup de choses, et nul ne doute que l’intérieur réfléchira à deux fois avant de faire ses valises, si son nouveau compagnon de raquette l’aide à retourner en Finale de Conférence.

Il pourrait se braquer, se vénère, entretenir des contacts avec d’autres franchises et penser déjà à faire ses valises. Mais Millsap sait que les Hawks lui ont permis de devenir un multiple All-Star, que le management veut l’entourer de talent suffisant pour aller loin, et que les discussions seront réalisées intelligemment dans un an. Stay tuned…

Source : AJC

Source image : thejykid.wordpress.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top