Equipe de France

Teddy Riner porte-drapeau de la délégation française : dommage mais heureux pour Tony

Les deux finalistes étaient bien Teddy et Tony, afin de mener le cortège français lors du fameux tour de stade qui aura lieu le vendredi 5 août au Stade Maracanã. Mais si Riner aura les deux mains sur le drapeau tricolore, Parker ne sera pas bien loin. 

On ne va pas se mentir. Il est vrai que dans la communauté basket, on aurait bien aimé – en grande majorité – que la délégation française soit drivée par notre Tipi national. Pour sa dernière compétition avec le maillot bleu, pour ses dernières olympiades, pour cette fin de carrière internationale qu’il espère ponctuer avec un parcours exemplaire à Rio, oui on aurait trouvé le symbole assez cool. Car au-delà du statut ‘porte-malheur- de cette responsabilité, avec l’historique entourant Laura Flessel ou Tony Estanguet lors des derniers JO, c’est aussi l’énorme boulot réalisé par TP depuis ses débuts qui aurait pu être joliment récompensé, mais de là à en faire tout un fromage : non. Le plus important, c’est et c’était de voir le numéro 9 faire partie du cortège, ce qui était encore entouré d’un point d’interrogation avant le TQO remporté aux Philippines mais représente désormais une certitude. D’ailleurs, en apprenant que son copain judoka était finalement sélectionné pour brandir le drapeau français dans dix jours, Tony répondait comme souvent avec un message plein de love et de patriotisme.

Comment s’est déroulé cette nomination ? Il s’agissait d’un vote, comprenant 52 athlètes français dans 26 disciplines différentes, et consultés au début du mois. Quand on voit le palmarès de Riner, difficile de vouloir pointer quoi que ce soit de négatif ou d’affirmer que Teddy ne ‘méritait pas’ un tel honneur, lui qui a défoncé la concurrence ces 6 dernières années et tentera de conserver l’or après avoir dominé sa compétition à Londres en 2012. La possibilité de prendre Parker en 2016, afin de laisser Teddy gérer les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020, était un scénario qui nous plaisait bien, mais le vote a tranché et cela restera avec un sourire XXL qu’on regardera Tony et l’armée de Vincent Collet marcher dans le Maracanã, aux côtés de plus de 400 athlètes français. Et puis, comme dirait l’autre, on se rattrapera en chantant la Marseillaise avec la médaille d’or fin-août, après avoir déroulé face à Team USA en finale… évidemment.

Le plus grand basketteur français de l’histoire ne sera peut-être pas porte-drapeau de la délégation 2016, pour sa toute dernière compétition avec le maillot bleu, mais il sera bien là, prêt à défendre une nouvelle fois ses couleurs. En espérant que le finish soit de toute beauté, et que Riner nous fasse un back-to-back à sa façon : le défilé du vendredi 5 sera fabuleux.

Source : L’Equipe

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top