Equipe de France

Équipe de France : le groupe de 12 officiellement validé par Vincent Collet

La seule surprise de cette liste avait fuité hier : Evan Fournier, absent du TQO, n’est pas retenu. L’équipe de France présente cependant un groupe solide, mélange de profils NBA et d’Euroleague, mené par une génération dorée qui voudra partir sur un podium, la Marseillaise dans les oreilles et les larmes dans les yeux. Une mission bien balèze, à la hauteur de ces légendes du basket français, qui passera par un programme bien chargé à partir du 6 août. 

équipe de France Source ffbb.com

Liste des 12 joueurs retenus pour les jeux olympiques 2016 à Rio
Source : ffbb.com

Puisque l’on est déjà revenu en détail sur l’impact que pourrait avoir son absence pour la compétition et pour le futur de l’équipe de France, on ne s’attardera pas ici sur le sujet Evan Fournier. Vincent Collet repart ainsi avec le 12 vainqueurs du TQO, avec pour seul changement l’intégration de Rudy Gobert dans le groupe, aux dépends d’Adrien Moerman. La “Stiffle Tower” aura pour mission de corriger les énormes lacunes au rebond entrevues au TQO, tout en apportant cette protection du cercle qui manquait. Un rôle essentiel donc, mais qui ne doit pas faire peur au pivot du Jazz tant il a déjà montré qu’il avait les capacités pour l’assumer.

Vincent Collet emmène une équipe très expérimentée : même Kim Tillie, le moins cappé, tourne autour de l’Equipe de France depuis ses débuts. Une équipe qui a presque tout connu depuis 2011, et qui se base sur une hiérarchie claire et établie. On part donc avec du beau matos à tout les étages. Défensivement, Batum, Kahudi, Pietrus et Gobert sont des références à leur poste, tandis que Diot et Babac sont également capables de prendre des missions défensives. Avec Parker, De Colo et Heurtel, les Bleus amènent trois purs créateurs dont deux vrais meneurs. Cette aventure olympique est celle de la génération Parker – Diaw – Gelabale – Pietrus, avec Tony en patron, comme il l’a montré sur la finale du TQO en prenant le jeu à son compte. Cependant le meilleur joueur de cette escouade, ou du moins le plus en forme, est sans aucun doute Nando De Colo. Le meilleur marqueur et MVP d’Euroleague a pris une autre dimension cette saison, et l’a prouvé tout au long du tournoi de Manille, en récoltant le trophée de MVP avec plus de 17 points par match. Toujours présent quand l’équipe de va pas, “le moniteur” sera l’assurance tout risque de cette escouade, et quand on voit ce qu’il va se dresser sur le chemin de la médaille, il va avoir du boulot.

Tout le monde devra être derrière les Bleus si l’on veut que cette génération dorée parte sur la seule médaille qui manque à leur palmarès, celle olympique, l’ultime compétition du basket international. Tous les matchs de l’escouade de Collet seront commentés sur TrashTalk, pour des J.O. qui seront très émouvants, quelque soit les résultats avec le départ de certaines des plus grandes légendes françaises de la balle orange. ALLEZ LES BLEUS !

Source image : AFP

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top