Equipe de France

L’Equipe de France ira bien à Rio : 83-74, la promesse de Tony a été TENUE !

Jeux Olympiques

La France a fait la leçon aux jeunes canadiens en finale du TQO. Tony l’avait promis, il partira sur un dernier parcours aux Jeux Olympiques. A eux d’aller nous chercher une médaille et de sortir par la grande porte !

Les Français ont donc décroché leur billet pour Rio et avec la manière. Face à une équipe canadienne très athlétique, les anciens n’ont rien laissé au hasard. Si leur carrière en bleu prendra fin cet été, ce ne sera pas de manière misérable aux Philippines, mais bien au Brésil, dans un stade olympique. Mission Rio… accomplie !

L’équipe du Canada a les outils athlétiques pour proposer un gros défi physique. Malgré leurs nombreux absents de marque – Wiggins, Stauskas et Olynyk, entre autres-, le pays de l’érable aligne des joueurs solides, passés par la NBA, la D-League ou la NCAA. Ce jeu “à l’américaine” prend le pas sur le premier quart-temps. Le rythme est très élevé, ça joue simple, en première intention, et il faut le dire, les défenses sont à la rue. Une sorte de All-Star Game en pleine finale qualificative pour les Jeux Olympiques, normal les gars. L’avantage, c’est qu’avec cette pluie de paniers, l’Équipe de France ne peut pas se faire dominer au rebond puisqu’il n’y en a tout simplement pas. On part sur les bases d’un score très élevé en finissant le quart-temps à 30-25. De Colo est déjà à 11 points, et en face Cory Joseph est également à 10 points, tous deux à 5/6 au shoot.

Le jeu s’inverse complètement en début de deuxième quart : après cinq minutes de jeu le Canada n’a marqué que quatre points et la France… deux. Certes les défenses sont montées en pression mais il y a surtout beaucoup de déchet et de précipitation des deux côtés. Le jeu se ralentit et les Français la joue à l’européenne. Diot bouscule Cory Joseph pour lui faire comprendre qu’il faut qu’il se calme, et les basketteurs canadiens se retrouvent un peu pommés dans ce type de jeu. D’ailleurs, ils enchaînent les pertes de balles inutiles, notamment sur marcher. On craignait l’impact de Tristan Thompson mais le Président Boris Diaw s’occupe personnellement de son cas, du coup le champion NBA passe au travers de son match. En revanche, l’absence de second rideau nous fait mal en défense et les meneurs NBA Ennis et Joseph se font plaisir en percussion. En attaque, en dehors de quelques éclats, rien ne va : Lauvergne prend des fautes offensives inutiles et Tony Parker s’empale sur la défense des caribous. Batum revient sur le terrain et apporte la dureté défensive qu’il nous manquait. Du coup la France lance une bonne série, conclue par un 3 points de Diaw juste avant la pause 39-36.

Les Français sentent venir l’arnaque et reviennent des vestiaires avec les manches retroussées. Charles “L’Homme” Kahudi s’occupe du cas Cory Joseph avec brio, tout en se permettant un putback monstrueux de l’autre côté. La défense française est clairement monté d’un cran. Jay Triano, le coach canadien, est forcé de prendre un temps-mort après seulement 3 minutes car la petite mandale collée par les Bleus a créé un écart de 10 points. Cette pause leur fait du bien, puisqu’ils reprennent du jus en attaque. Batum répond avec un panier au poste suivi d’un autre du bout du parking, mais les Canadiens reviennent à 56-51. Il fait chaud.

Collet commence le 4ème quart avec le 5 sorti du banc qui nous a fait tellement de bien dans ce TQO. Mais comme en face Melvin Ejim plante 6 points d’affilée et maintient le Canada au contact des Bleus, il décide de filer les clés aux anciens. Après tout, si ce match n’est pas gagné, ce sera une fin loin d’être à la hauteur de la carrière de ces joueurs sous le maillot de l’EDF. Le cinq Parker-De Colo-Batum-Gelabale-Diaw rentre sur le terrain alors qu’Anthony Bennett vient de remettre les Canadiens à 5 points sur un shoot du parking. Oui, on parle bien du gros bust de la Draft 2014. Malheureusement pour les caribous, Tony Parker a décidé qu’il finirait sa carrière en Bleu à Rio, entre deux pas de samba. Il nous sort la totale : panier en isolation, 3 points clutch, and one pour recreuser l’écart, un trois points en déséquilibre en fin de possession et enfin il va provoquer les fautes sous le cercle. Le patron s’occupe de tout, et nous balance un beau cri de rage quand le temps mort est sifflé. Papa Tony va tranquillement coucher les jeunes Canadiens en P.L.S., et d’ailleurs on ne doute pas que Cory Joseph va en avoir des cauchemars cette nuit. Les Français mènent 75-66 à une minute de la fin. On l’a assez dit, cette équipe du Canada est encore inexpérimentée. De Colo la joue vicelarde au rebond avec Thompson, qui s’énerve et lui colle un bon gros bump devant les arbitres. Tenter d’impressionner un gars qui joue dans des stades russes sous une ambiance de fou, mauvaise idée. L’arbitre siffle anti-sportive et “le moniteur” met tranquillement ses deux lancers. La France peut filer vers la victoire en laissant couler la fin de match. 83-74 , et un billet taille XXL pour Rio dans la poche. On vous aime les gars !

Les anciens ont fait du gros taff, particulièrement Tony (26 points à 9/14) et Nando (22 points à 8/12) tandis que les Canadiens ont été trop tendres pour espérer quelque chose. Thompson a fait beaucoup d’erreurs et s’est énervé, pour au final passer au travers de son match. Cory Joseph a fait très mal à la défense française et finit à 20 points, mais il a manqué de lucidité par moments et finit avec 7 pertes de balles. Ils vont encore grandir, et quand on voit la liste des absents, il faudra très certainement s’en méfier dans les années à venir. Mais pour cette fois, ils repartiront juste avec une leçon des “anciens” de l’équipe de France.

Les Bleus seront donc du voyage à Rio, Tony a tenu sa promesse ! Maintenant, il va falloir gérer la préparation pour les Jeux Olympiques, et s’occuper des éventuelles intégrations de Rudy Gobert et Evan Fournier à l’effectif. Quand on voit l’apport de Charles Kahudi sur ce match, on se dit que ça va être un petit casse-tête pour Vincent Collet. En tout cas, la génération dorée de Tony Parker est allée se chercher elle-même une occasion de réaliser une sortie triomphante, à eux maintenant d’aller vraiment la chercher.

L'Equipe de France ira bien à Rio : 83-74, la promesse de Tony a été TENUE !

Source : fiba.com

Stats France

Source : fiba.com

Source image : canalplus.fr

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top