Magic

Aaron Gordon, futur ailier titulaire à Orlando : Frank Vogel dit oui, les arceaux crient non

Aaron Gordon

Il y a pas mal de monde sur les postes, 3, 4 et 5 à Orlando, du coup il va falloir mettre de l’ordre et le nouveau coach a déjà donné quelques indications.

Avec un gros recrutement sur le secteur intérieur et une pépite comme Gordon dans ses mains, le nouvel entraîneur du Magic devait donner aux moins quelques indications sur ses potentielles futures rotations : on commence déjà à y voir plus clair.

Nikola Vucevic, Serge Ibaka, Bismack Biyombo, Jeff Green et Aaron Gordon, un beau petit bordel à gérer, mine de rien. Car même si l’avant-dernier cité est clairement un ailier qui peut par séquences jouer poste 4, les autres copains de la liste sont naturellement bloqués dans la raquette et imposaient à Frank Vogel de devoir prendre de grosses décisions. Faire jouer Vucevic avec Ibaka ? Signer un gros contrat avec Bismack pour le caler sur le banc ? Et que faire d’Aaron Gordon, qui sortait d’une belle fin de saison ? C’est la grosse question qui fût posée au nouveau coach d’Orlando ce jeudi, et à laquelle Franky a solidement répondu. Entre la possibilité de jouer petit avec AG en 4 ou apporter davantage de taille en le décalant sur l’aile, les possibilités étaient bien là mais une chose attirait Vogel par-dessus tout : la polyvalence du phénomène. Car même si la grande majorité de la planète basket résume encore et toujours le bonhomme à un concours de dunks et quelques improvisations fabuleuses dans les airs, le joueur formé dans l’Arizona est capable de bien plus que ça sur un terrain. On laisse son supérieur en parler, auprès de RealGM.

Je pense qu’il peut jouer les deux postes, 3 et 4. Avec Serge Ibaka qui commencera probablement en ailier-fort, il aura sa place en ailier-shooteur. Cependant, quand on voit la façon dont le jeu se déroule aujourd’hui en NBA, il faut pouvoir changer de poste et garder cette possibilité de faire jouer Aaron sur deux positions. Avec un garçon aussi polyvalent que lui, son poste sur le terrain est surtout déterminé en fonction des joueurs qui sont autour de lui. Si Ibaka n’est pas là, ce sera un ailier-fort pour nous. Si Ibaka est là, ce sera un ailier pour nous, et cela nous donnera énormément d’envergure, ce qui est excitant.”

Clair que pour aller chercher du rebond quand t’as Aaron Gordon et Serge Ibaka qui sautent appel deux pieds, y’a moyen de voir davantage de shorts qu’autre chose. On en parlait un peu plus haut, le vrai vainqueur finaliste du dernier concours de dunks a profité d’un changement notable la saison passée, et qui lui a permis de se régaler sous le maillot du Magic. D’abord concervé sur le banc, Gordon a ensuite été intégré dans le cinq par Scott Skiles et son activité fût superbe à voir au quotidien. Sorte de col-bleu polyvalent et branché sur 500 volts, Aaron a réalisé plusieurs solides partitions en se basant sur son instinct. Un rebond offensif ici, une bonne rotation défensive là, courir en contre-attaque et poser des écrans avec ses larges épaules, le garçon est voué à être une sorte de ciment pour son équipe plutôt qu’une valeur sûre offensive, et cela lui va. Il faudra cependant bosser sur son tir extérieur, car avec tout le respect qu’on a pour lui comme pour Vogel, le spacing d’Orlando va pas être jojo si tu combines Elfrid Payton, Aaron Gordon et Nikola Vucevic dans le cinq de départ. Seulement Evan et Ibaka pour tirer de loin ? Bof bof. Dans tous les cas, on voit déjà quelques indications sur les futurs choix de Vogel, lui qui pourra donc tranquillement caler Jeff Green à 15 millions sur le banc.

Après avoir régalé les caméras et rassuré ses fans en deuxième partie de saison, Aaron Gordon sait qu’il doit encore justifier la hype autour de lui comme sa position lors de la Draft 2014 (quatrième) : le talent est là, le temps de jeu a l’air d’être donné, à lui de cartonner.

Source : RealGM

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top