Hornets

Ramon Sessions retourne à Charlotte : 5 déménagements en deux ans, le mec est calmophobe

Ramon Sessions

Les Hornets seront ravis de retrouver un ancien de la maison, le gentil petit Ramon Sessions qui va pouvoir soutenir Kemba Walker à la mène.

C’est ce qu’on appelle un arrangement idéal, d’un côté comme de l’autre. Les Hornets souhaitaient récupérer un meneur remplaçant afin d’aider Kemba Walker, Ramon Sessions souhaitait trouver un endroit plaisant où jouer : bingo, bingo, bingo.

Pourquoi se prendre la tête, lâcher des paragraphes travaillés pendant des heures, et ne pas assumer sa décision, quand on peut simplement retourner dans une franchise où on a déjà joué ? Remplaçant de John Wall la saison dernière, Jambon savait que ça sentait le Madrange dans la capitale en voyant les nombreuses acquisitions réalisées par les Wizards. Trey Burke et Tomas Satoransky, pas vraiment le genre d’info qui vous donne enfin de rester quand les deux types en question sont capables d’évoluer à votre poste. Du coup, libre comme l’air et plutôt du genre à aimer le monde du voyage, Sessions n’a pas traîné et s’est renseigné sur les équipes qui auraient besoin d’un meneur remplaçant avec pas mal d’expérience, et en bonus un peu de place dans leur banque. Au bout de quelques heures ? Les Hornets ont bien évidemment pointé leur tête, le contexte de la franchise de Jojo poussant immédiatement les deux camps à rentrer en contact. Et comme le Charlotte Observer l’a indiqué hier soir, c’est pour 12,3 millions de dollars et deux saisons que le deal fût acté, la seconde campagne étant en option du côté des Hornets. Une bien bonne nouvelle pour l’armée de Steve Clifford, car il fallait justement remplir ce besoin au plus vite.

En effet, on avait vu Al Jefferson rejoindre les Pacers, on avait vu Courtney Lee rejoindre les Knicks, on avait enfin vu Jeremy Lin rejoindre les Nets, la gueule de Charlotte commençait à mal tourner et il fallait ajouter un peu de sang neuf en plus de Marco Belinelli, bientôt intégré au groupe suite au transfert de la dernière Draft. Du coup, dans un rôle qui reprendra très probablement les mêmes tâches que celles de Linsanity, Sessions pourra retrouver un public qu’il a déjà connu et ainsi permettre à Clifford de respirer lorsque Kemba Walker ira recharger les batteries. L’entraîneur local le savait, son banc était grandement responsable de la réussite des siens l’an dernier, et il fallait qu’un driver d’expérience puisse aider sur les lignes arrières : Ramon, c’est de l’agressivité sur pénétration et des systèmes bien placés, sans faire de bruit. On profite justement de cette information pour vous rappeler que vous pouvez toujours deviner la prochaine destination du meneur, lui qui nous a fait sa spéciale sur les 24 derniers mois. Charlotte, puis Milwaukee, puis Sacramento, puis Washington, puis à nouveau Charlotte, on a envie de parier sur un retour dans la Conférence Ouest mais n’excluons pas la piste Châteauroux qui reste évidemment principale dans la tête des joueurs.

Près de 10 points, 3 rebonds et 3 passes en grattant du lancer et sans faire trop de conneries, Sessions représente une bonne acquisition chez des Hornets qui voudront évidemment rester dans le Top 8 à l’Est : ça va pas être facile, mais avec Jambon dans leurs rangs ce sera encore plus goûtu.

Source : Charlotte Observer

Source image : Swarmandsting


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top