Wizards

Tomas Satoransky débarque en NBA : les Wizards ramènent leur pépite pour 3 ans et 9 millions

Tomas Satoransky

Tomas Satoransky était à Barcelone ces derniers temps, et sa traversée de l’Atlantique semblait repoussée : finalement, un deal a été rapidement signé.

C’est une des petites perles que Washington possédait et qui semblait rester encore un bout de temps en Europe. Finalement, les Wizards et le joueur ont réussi à s’entendre, afin que Tomas fasse la traversée de l’Atlantique : il rejoindra la capitale cet été.

Retournement de situation assez inattendu ce dimanche, avec un management de la Maison-Blanche qui a totalement implosé en terme d’activité. En effet, après la signature de Ian Mahinmi, le transfert de Trey Burke et l’acquisition d’Andrew Nicholson, on se disait que tout le monde allait se calmer et qu’on allait pouvoir analyser un minimum le nouvel effectif autour de John Wall, mais finalement c’est une dernière petite cerise qui a été ajoutée sur le gâteau en réussissant à importer Satoransky jusqu’en NBA. En apprenant le deal concernant Burke, les fans de la franchise et journalistes locaux commençaient à tirer la gueule sur les chances de signer un deal avec le grand meneur tchèque, sauf que les Wizards ont proposé un contrat Maxi Best-of incluant le buy out de Barcelone sous la somme maximale autorisée (650,000$) et trois années de contrats pour un total de 9 millions dans la poche du garçon. La nouvelle est donc excitante pour la ville de Washington, car Tomas est un meneur bourré de talent et qui pourra certainement s’exprimer dans la Grande Ligue.

En effet, même si la présence de Burke en probable remplaçant de Wall pourrait jouer sur son temps de jeu, Satoransky aura probablement des minutes à aller gratter sur le poste 2, et on sait à quel point Bradley Beal peut s’absenter chaque saison. Du coup, au lieu de rester en Espagne, l’intéressé va pouvoir démarrer son expérience américaine avec le sourire, et certainement quelques responsabilités offertes par Scott Brooks. L’entraîneur aura justement de vrais choix à faire sur ses rotations, mais avec un tel quatuor à l’arrière le luxe sera grand et les possibilités multiples. Pour beaucoup, Tomas est une énigme car le basket européen n’est pas la tasse de thé de tout le monde. Cependant, ceux qui ont déjà pu le voir jouer avec le Barca ou tout simplement son équipe nationale ont vu le potentiel du bonhomme, avec de la dynamite dans les cannes et un EuroBasket qui avait attiré de nombreux regards. Statistiquement, on était sur du 9.6 points, 4.2 passes, 2.9 rebonds, et 1 interception en tirant à 52,4% l’an dernier, des bases tout à fait abordables à Washington si les minutes sont présentées sur un plateau. Car une fois sur le terrain, la tornade fera son boulot et les fans tomberont probablement amoureux du joueur au bout de quelques rencontres.

Le weekend ultra-productif des Wizards a ainsi été tamponné avec un point d’exclamation, le phénomène tchèque réalisant le grand saut après avoir trottiné en Europe. La pression sera belle sur ses épaules, mais vu le mental du garçon on a peu de doutes sur le fait de le voir réussir.

Source : CSN Midatlantic

Source image : The Score

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top