Hornets

Marvin Williams ne quittera pas les Hornets : 54,5 millions sur 4 ans, c’est Kemba qui valide

Marvin Williams

Marvin Williams souhaitait rester dans la région, au point de faire un petit geste financier auprès des Hornets, les deux camps se sont entendus hier soir.

C’était une des pièces les plus discrètes mais importantes de Steve Clifford l’an dernier, l’entraîneur de Charlotte va pouvoir se frotter les mains car son couteau-suisse va rester dans le coin : Marvin et les Hornets, on vise 2020.

Dans l’ombre, sans faire de bruit, le grand Williams avait cartonné pour son équipe la saison passée, une des raisons expliquant le retour de la franchise de Jojo en Playoffs. Il faut dire qu’avec 81 matchs joués, 81 matchs commencés dans le cinq et un rôle idéal dans la NBA actuelle, le vétéran donnait le sourire à ses fans et permettait à tout le monde de faire son boulot sans se préoccuper des petites tâches. Comment décrire Marv en deux mots ? Stretch, four. Un pur ailier-fort moderne ! Longtemps hué à Atlanta à cause de son fameux tatouage imposé par la Draft 2005, il avait été pris devant Chris Paul, sa renaissance avait été réalisée grâce à l’évolution du jeu et l’utilisation des intérieurs aujourd’hui. Quand on voit les Draymond Green, les Ryan Anderson et les Boris Diaw de la Ligue, difficile de ne pas trouver de similitudes en voyant Williams sur le terrain. La réussite à distance (40,2% l’an dernier), la défense polyvalente en pouvant aussi bien tenir les 4 que les 3, un peu d’expérience et le tout dans un professionnalisme exemplaire, voilà ce qui fait aussi que Marvin était fortement demandé. Certaines rumeurs parlaient de le payer 15 millions l’année, chez les Nets notamment qui voulaient remplacer Thaddeus Young par une autre pièce plus compatible avec Brook Lopez.

Sauf que l’ancien n’avait pas la tête à faire son crevard cet été. Non, il l’avait dit et annoncé plus tôt dans la saison, qu’il serait prêt à faire un geste financier dans le cas où les Hornets mettaient eux aussi les mains à la poche. Et quand la clique de Jordan est venue le voir avec 54,5 millions de dollars sur les 4 prochaines saisons, Williams a accepté de faire l’effort cité. Une petite différence de 6 millions qui peut paraître ridicule pour certains, sauf que l’intéressé n’a jamais vraiment signé d’énorme chèque et qu’à désormais 30 ans, ce n’est certainement pas dans 4 ans qu’il va pouvoir parapher un nouveau contrat aussi épais. C’est donc une excellente nouvelle pour les Hornets, sur comme en dehors des terrains, car Marvin est ce genre de ciment qui fait parfaitement le lien entre chaque joueur de l’effectif de Clifford. Pour Kemba, il s’agit d’un partenaire idéal sur pick and pop. Pour Batum, c’est un copain agréable à avoir grâce à son intelligence de jeu. Pour Zeller, c’est chouette de pouvoir compter sur des rotations défensives de qualité. Voilà ce que représente Williams, et ce qu’il continuera d’apporter la saison prochaine, en espérant que les Hornets trouvent d’autres petites pièces à ajouter car pour le moment, la balance est difficilement équilibrée.

Jeremy Lin, Al Jefferson et Courtney Lee out, Nico Batum, Marco Belinelli et Marvin in : il faudra continuer ainsi pour conserver les Hornets en Playoffs, car la Conférence Est a déjà réalisé quelques jolis petits mouvements sur le marché…!

Source : CBS Sports

Source image : Getty


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top