Suns

Jared Dudley s’envole vers Phoenix : retour mérité à la maison, pour 30 millions et 3 saisons

Jared Dudley

Jared Dudley a réalisé ses meilleures saisons sous le maillot des Suns, difficile de refuser un retour là-bas quand les bras sont ouverts et le contrat est prêt.

Pas de poème dans un journal, pas de feux d’artifices dans le ciel, mais Dudley va bien retourner à la maison. Enfin, disons qu’il va rejouer sous ses meilleures couleurs, celles où il a cartonné il y a quelques saisons : Phoenix, on arrive en courant !

C’était un des bon gars les plus appréciés dans la fanbase des Suns, et ce pour plusieurs raisons. JYD, roublard au possible mais efficace au quotidien, un bon vivant avec une sacré intelligence sur comme en dehors des parquets, toujours la pour craquer une grosse blague, taper sur le dos d’un coéquipier et prendre un passage en force avec joie. Voilà ce que représentait et représente encore Jared, lui qui avait fait un long détour par plusieurs coins de chez l’Oncle Cam avant de retrouver le désert de l’Arizona. Départ de Phoenix en 2013, histoire d’éviter une reconstruction un peu crade alors qu’il avait 27 ans, l’ailier posait ses valises chez les Clippers (mauvais délire) mais l’expérience n’était pas des plus réjouissantes. La saison suivante, c’était nettement mieux dans le Wisconsin, les Bucks faisant de lui le vétéran bien pratique qui aidait la franchise de Milwaukee à retrouver les Playoffs. Puis, pour continuer son immense roadtrip, Dudley rejoignait la capitale américaine pour une campagne assez fatigante : Randy Wittman en roue-libre, les Wizards en galère, bref il fallait trouver un nouvel endroit où crécher. Et lorsque le management des Suns lui a envoyé un petit texto en lui proposant de discuter avenir autour d’un mojito, les étoiles se sont alignées en quelques instants.

30 millions sur 3 ans, aujourd’hui Jared revient certes pour aider les Suns à se refaire mais depuis le joueur a pris de la bouteille, un peu de ventre aussi on ne va pas se mentir, mais il est dans un siège qui devrait lui convenir : ancien accoudé à Tyson Chandler, prêt à tabasser les jeunes et à rentrer ses bombes en trottinant. Le vétéran sait qu’Earl Watson va avoir besoin d’aide pour sa vraie première saison complète en tant qu’entraîneur, et il apportera sa défense comme sa sérénité quotidienne pour ce faire. Après tout, entre 2013 et aujourd’hui, la reconstruction a une gueule nettement différente… Mais ce qui arrange aussi les affaires de Dudley, sans faire de bruit, c’est cette place assez béante qui traîne au poste d’ailier. P.J Tucker ? Avec tout l’amour qu’on a pour le conducteur-fou, les Suns voudront quelque chose d’un peu plus solide et JYD pourra largement remplir le rôle avec son fessier généreux. T.J Warren ? On sait qu’à Phoenix les dossiers Warren ont la cote, mais le jeune a encore les dents bien petites et il aura besoin de se les faire petit à petit dans cette Ligue. Les besoins locaux étaient connus, le porte-monnaie aussi, ce move n’est pas fait pour propulser l’armée des cactus dans le Top 5 de l’Ouest mais il représente de nombreux avantages sous bien des angles.

Si la carte d’identité mentionne San Diego comme ville natale, Jared Dudley sait qu’il peut officiellement le dire avec un sourire aujourd’hui : de retour à Phoenix, il est enfin rentré à la maison.

Source : ESPN

Source image : Zimbio


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top