Pistons

Andre Drummond rempile pour 130 millions sur 5 ans : Detroit verrouille son franchise player

Selon ESPN, les Pistons se sont empressés de contacter Andre Drummond et se sont rapidement mis d’accord sur un contrat de 130 millions pour 5 ans, dont les détails seront peaufinés d’ici le 7 Juillet. Pas de grosse surprise, c’est donc bien à Detroit que Dédé continuera d’écraser les arceaux à coups de dunks et d’exploser les planches aux lancers francs l’an prochain. 

Andre Drummond a seulement 22 ans et lâche déjà un énorme double double de moyenne : 16,2 points et 14,8 rebonds ce qui, au passage, fait de lui le meilleur rebondeur de la ligue sur la saison passée. Si l’on ajoute à ça sa constante progression offensive – il faut dire qu’il part de loin -, son contrat maximum est complètement justifié. Le G.M. et coach des Pistons, Stan Van Gundy, construit son effectif autour de lui, comme il l’avait fait avec Dwight Howard au Magic. Detroit peut regarder l’avenir sereinement puisque son axe 1-5 formé par Reggie Jackson et Drummond est désormais sous contrat jusqu’en 2020. Autour de ce duo, les Pistons sont enfin revenus en Playoffs, 7 ans après leur dernière apparition. Malgré le coup de balai que les Cavs leur ont collé au premier tour, ils ont livré une performance solide, et avec un banc plus régulier, la franchise de Motor City pourrait s’installer de nouveau dans le haut de la conférence Est. 

Avec ce contrat, les Pistons confortent Drummond dans sa position de franchise player. Il faut dire que cette année, il a réussi à se hisser dans le top des pivots et, vu sa courbe de progression, il pourrait devenir un des meilleurs joueurs de la ligue dans les années à venir. Véritable buffle, lourd, athlétique et mobile, il a montré cette année qu’il pourrait développer un jeu au poste bas intéressant et qu’il est déjà un vrai aimant sur pick-n-roll. Le soucis de Dede, comme nombre de ses confrères golgoths, c’est que ses mains passent en mode Playmobil quand il arrive sur la ligne des lancers. On s’est moqué, et re-moqué du Shaq ou de Howard, mais au moins eux sont parvenus à rester autour des 50%. Drummond, lui, n’a jamais atteint les 50%. Pire, ses pourcentages diminuent : il tourne cette année à un record de nullité de 35,5% en plus de 7 tentatives par match. C’est le premier chantiersur lequel il devra bosser. Ensuite, il devra être plus régulier en défense, et s’affirmer en tant qu’arme de dissuasion. Avec 3 fautes en moyenne, Drummond a trop de fois été cloué sur le banc. C’est d’ailleurs le principal problème avec Drummond : il ne passe pas assez de temps – seulement 32 minutes – sur le terrain, et n’est régulièrement pas là dans le quatrième quart-temps parfois à cause de ses fautes et surtout parce qu’il est une cible évidente pour pratiquer le Hack.

Detroit semble avoir passé un pallier dans sa reconstruction, et peut maintenant compter sur une base stable pour jouer les Playoffs cavec régularité. Si Dede continue sa progression et que Van Gundy continue à l’entourer intelligemment, il ne serait pas étonnant de les voir jouer les premiers rôles dans les années à venir. Petite pensée aux paniers du Palace d’Auburn Hills, qui vont prendre tarif dans leur dernière année de service. 

Source : ESPN

Source image : pistonpowered.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top