Draft NBA

Les Suns choisissent Dragan Bender avec le 4ème choix : c’est Papa Jonathan qui doit être content

Profil Dragan Bender

Dragan Bender débarque aux Suns. S’il lui faudra gagner de la masse et de la maturité, il est une belle promesse pour les Suns sur le poste 4.

Après une année cauchemar marquée par les blessures, les Phoenix Suns ont décidé de repartir de zéro et de se lancer dans un tout nouveau projet. Avec leur 4ème choix le croate Dragan Bender débarque donc en provenance du Maccabi Tel-Aviv. Un joueur avec lequel il faudra être patient, même si Kristaps Porzingis -avec lequel il est régulièrement comparé- nous a démontré cette année que les jeunes européens peuvent toujours surprendre. 

Les Suns ont vécu une année cauchemar : partis pour viser les Playoffs autour de leur backcourt Bledsoe-Knight, l’équipe de l’Arizona s’est effondrée entre blessures et problèmes de vestiaire où le génie de Markieff Morris faisait des merveilles. Pour quitter ce marasme, le G.M. Ryan McDonough a décidé renverser l’effectif : le coach Jeff Hornacek a été remercié, Markieff expédié aux Wizards contre un paquet de chips et les clés du camion ont été données aux jeunes. Le rookie Devin Booker a alors profité des absences de Knight et Bledsoe pour exploser et montrer un potentiel de futur franchise player. L’assistant Earl Watson a été promu head coach et prolongé à la fin de saison, avec le soutien de ses joueurs. Bender rejoint ainsi le pivot Alex Len, l’ailier T.J. Warren et l’arrière Archie Goodwin dans ce noyau de jeunes joueurs. 

Même si Dragan Bender, à 18 ans, ne semble pour l’instant n’avoir ni le physique, ni la maturité pour assumer de longue minutes au poste 4, ils se pourrait que les Suns se décident de lui donner des responsabilités. Il est probable que la franchise de l’Arizona signe son 6ème homme Mirza Teletovic, lui également européen et au profil de stretch four, pour encadrer le jeune croate. Les Américains n’étant pas très doués en géographie, on fera comme si Croates et Bosniens s’entendaient parfaitement. Les Suns prennent peut être un risque en draftant l’ailier fort si haut, mais il faut dire que s’il parvient à exploiter son potentiel, on pourrait avoir droit au même délire qu’avec “Porzingod” : 2m13, mobile, capable de shooter avec une envergure relou en défense.

Les Suns entament leur reconstruction, et se décident donc à regarder loin devant eux. Avec Dragan Bender, ils obtiennent un potentiel game changer, avec lequel il faudra probablement faire preuve de patience. Une chose est sûre, l’ailier fort aura le droit au régime 6000 calories- fonte cette été. L’un des points d’interrogation de cette Draft. 

Source image : noamgalai/Shutterstoc

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top