Draft NBA

Le joueur bien tombé de la Draft 2016 : les avis de la rédaction, un mariage parfait !

Buddy Hield

Quel est le rookie qui est le mieux tombé lors de cette cuvée 2016 ? Voici nos avis, donnez-nous les vôtres !

Comme pour chaque Draft qui nous est proposée au mois de juin, des trophées sont remis afin de féliciter ou tacler certaines équipes. Zoom sur ces joueurs qui ont enfilé la bonne casquette, et qui vont pouvoir s’éclater dans leur franchise dès le mois de novembre prochain.

Difficile de juger les sélections réalisées par chaque armée, quand on ne sait pas vraiment ce que leurs pépites vont donner sur le circuit pro, mais les premiers regards sont souvent ceux qui restent sur la durée et un quatuor s’est démarqué en atterrissant au bon endroit dans la nuit de jeudi. Des destinations idéales, notamment en fonction du temps de jeu disponible sur leur poste, et des perspectives intéressantes, concernant l’avenir de leur franchise pour la campagne à venir : il y a eu des applaudissements dans certains coins des States et l’heure est venue de féliciter les membres du Fab Four.

  • Kris Dunn

Quand on voit ce que Thibodeau a réussi à faire avec des meneurs beaucoup moins talentueux que Dunn (Nate Robinson, D.J. Augustin ou encore C.J. Watson), on peut légitimement se dire que le rookie est bien tombé. D’autant plus qu’il n’est pas impossible que les Wolves continuent dans leur projet de trouver un échange incluant Ricky Rubio ce qui donnerait carrémment le champ libre à l’ami Kris. Pour finir, être jeune, athlétique, bon défenseur et passeur dans une équipe qui contient déjà des gars comme Andrew Wiggins et Karl-Anthony Towns, il y a pire comme plan pour l’avenir…

  • Brandon Ingram

Être choisi en deuxième position d’une Draft impose forcément une certaine pression sur les épaules d’un joueur surtout s’il s’agit de servir de potentiel pilier dans la reconstruction d’une franchise mythique comme les Lakers. Ingram a donc beaucoup d’attentes placées en lui mais du haut de ses 18 ans, il semble avoir le talent offensif et le mental pour porter haut les couleurs des Angelino. En plus, il aura en Luke Walton un coach bien intentionn, ayant l’envie et l’habitude de faire jouer les jeunes. C’est un grand renouveau qui se met en place du côté de la Cité des Anges et l’ami Brandon va avoir l’occasion de montrer ce dont il est capable avec du temps devant lui pour exprimer tout son potentiel.

  • Jamal Murray

Certes un peu léger physiquement pour le poste d’arrière, Murray n’en reste pas moins un vrai combo-gaurd capable de tenir le ballon au poste 1, de créer ou de shooter en fonction des besoins du moment, des systèmes mis en place ou des coéquipiers qui l’entourent. Très probablement utilisé en rotation sur les postes 1 et 2 avec Emmanuel Mudiay et Gary Harris, le rookie Jamal va avoir du temps de jeu et se retrouver dans la bonne configuration pour pouvoir s’exprimer. Pour peu qu’il se sente à l’aise en altitude, Murray pourrait bien faire de très grosses performances.

  • Buddy Hield

Très probablement le meilleur shooteur de cette Draft, Hield a un poste tout chaud qui l’attend à la Nouvelle Orléans : celui d’arrière. Aux côtés de Jrue Holiday, Tyreke Evans et Anthony Davis, ce sniper va recevoir de bons ballons et va pouvoir s’en donner à coeur joie. Son arrivée dans le Bayou est peut-être même le meilleur fit de cette cuvée 2016, en tous cas, dans l’immédiat. Les Pelicans ont besoin de scoring, ils ont besoin d’oublier Eric Gordon, son corps de fragile et son contrat beaucoup trop élevé. En plus, Alvin Gentry aime ce genre de joueur et saura faire en sorte qu’il s’épanouisse.

 L’avis de la rédaction

Giovanni : Timothe ! Il n’ya que Covington sur son poste. Le frenchie va avoir du temps de jeu dans une franchise en reconstruction ce qui est toujours bon pour se développer. 

FrançoisLuwawu ! D’abord déçu pour le Français au fur et à mesure que les picks étaient annoncés, on ne peut que se réjouir pour lui. Une concurrence moindre, une équipe en développement, et un profil atypique. De bonne augure pour le Français !

DavidTaurean Prince aux Hawks, dans le moule de l’ailier qu’Atlanta aime, et il aura du temps de jeu. En remplacement de Kent Bazemore, le tout dans le collectif de Bud, pas de soucis sur sa réussite.

AlexandreBuddy Hield aux Pels, il va jouer, il va avoir 15 tirs par matchs, en mettre entre 7 et 8 et faire passer Eric Gordon pour ce qu’il est : un fake. Il ne sera pas loin du titre de Rookie of the Year.

Bastien : Kris Dunn. Pour n’importe quel meneur existant aujourd’hui, que ce soit dans la Draft comme sur Terre, que pouvait-il y avoir de meilleur job que celui des Wolves ? Rubio est sur le départ, Thibodeau à ses côtés, Towns à nourrir et Wiggins à envoyer en l’air : le rêve absolu.

Source image : Twitter / @NBATV


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top